Le hasard fait bien des choses. Et ce n’est pas Sudesh Ramruttun, âgé de 51 ans, père de deux enfants en bas âge, gérant de Ramruttun Store, situé à l’avenue Rugooputh, Palma, Quatre-Bornes, qui dira le contraire après le tirage du Loto d’hier soir. Il sait que c’est la deuxième fois qu’un ticket de la Loterie Nationale avec les six bons a été validé dans sa boutique. Il se rappelle encore très bien que le montant global de la cagnotte était de l’ordre de Rs 15 millions. Il sait toujours bien que parmi les cinq détenteurs de tickets avec les six bons numéros de ce tirage se trouvait également un joueur de Rodrigues.
Mais ce qu’il n’avait pas encore retenu à hier soir, c’est que le hasard a voulu qu’il réédite en ce premier tirage du Loto pour 2012 l’exploit réalisé pour le premier tirage de 2011, soit celui du 2 janvier 2011 avec un gagnant du Jackpot. La différence de cette année est que le seul veinard du tirage était venu enregistrer, hier matin, sa grille gagnante de Rs 100 chez lui cette fois même si le montant de la cagnotte n’était que de Rs 5 millions.
Le premier tirage de l’année du Loto deviendra-t-il le tirage fétiche de Ramruttun Store de Palma ? La question se pose d’autant plus qu’on dit toujours jamais deux sans trois. Probablement, en prenant connaissance de ces faits, des parieurs auraient pris rendez-vous pour aller enregistrer leurs mises pour le tirage du 5 janvier 2013 à cette adresse précise.
Néanmoins, le gérant reste convaincu que la chance se trouve du côté de Ramruttun Store. « Dans les parages, il y a un autre détaillant de la Loterie Nationale. Des fois, des clients viennent me dire qu’ils préfèrent aller piquer leurs tickets chez l’autre représentant du Loto car, selon eux, ils ont plus de chances là-bas que chez moi, vu que j’ai déjà eu un gagnant. Lerla mo répon zotte touletan : zotte kapav allé. Mé mwa mo pou gagn ankor ène Jackpot alors ki li pa pou ankor gagné nanyen. Mo ine gagne raison. Deuxième Jackpot kot mwa. Ek laba, naiba ziska ler », déclare Sudesh Ramruttun, qui ressentait en début de soirée les fatigues de ces longues journées de travail de ces derniers jours, soit depuis la Noël.
Comme ce fut le cas lors du précédent coup réalisé le 2 janvier 2010, le gérant de Ramruttun soutient avec force que le veinard ne peut être qu’un habitant de la région. « Le précédent gagnant, qui avait décroché la somme de Rs 3 millions, est un habitant de la région. Je l’ai rencontré car il était venu me voir. Je peux prendre un pari que dès dimanche matin, ce nouveau gagnant se signalera de manière discrète pour des raisons de sécurité », poursuit-il, alors que la satisfaction se lit sur son visage marqué par la fatigue.
« Pa fer nanyen même si Jackpot-là li Rs 5 millions. Pli important seki six numéros li kot Ramruttun Store. L’honneur là ek bonheur-là li divant mo laporte », confie-t-il à Week-End, pendant la bonne nouvelle se répand rapidement dans le voisinage avec un attroupement et des pétarades devant la boutique.
Ramruttun Store a pignon sur rue dans ce quartier de Palma depuis au moins 55 ans. « La boutique appartenait à mon grand-père. Mon père a également travaillé derrière le comptoir et j’ai assuré la relève », ajoute Sudesh Ramjuttun, qui bénéficie de la collaboration de certains de ses proches, dont son frère et sa soeur.
Le premier tirage de 2012 a fait 50 027 gagnants, dont le premier veinard de l’année. Son ticket gagnant lui permet d’empocher la somme de Rs 5 187 350. La cagnotte de la semaine prochaine sera de Rs 5 millions environ.
Les numéros gagnants de ce tirage du 7 Janvier 2012 sont 08 – 10 – 15 – 16 – 23 -33
Les 50 027 gagnants se partagent la somme de Rs 11 811 151 comme suit :
6 bons numéros : 1 gagnant qui remporte Rs 5 187 350
5 b ons numéros : 112 gagnants qui remportent la somme de Rs 5 789 chacun, soit Rs 648 368
4 bons numéros : 3 527 gagnants qui remportent la somme de Rs 379 chacun, soit Rs 1,3 millions
3 bons numéros : 46 387 gagnants qui remportent la somme de Rs 100 chacun,, soit Rs 4,6 millions.
D’autre part, deux groupes d’employés ont remporté la super cagnotte de Rs 42 millions du précédent tirage de la Saint-Sylvestre. Le ticket validé chez Winners de Triolet, soit un Quick Pick, fait partie des mises d’un groupe de huit personnes, dont sept femmes fonctionnaires, qui se sont partagés les Rs 21,1 millions.
D’ans l’autre cas, avec le ticket validé chez Fook Yuen Store à Vacoas, l’association comprend douze employés de l’hôtel Mara Diva de Flic-en-Flac, qui s’est retrouvée avec une pactole de Rs 21,1 millions dès les premiers jours de 2012.