L’incroyable histoire de Vidianand Kallootee, qui a multiplié les démarches pour faire valider son ticket du Loto, a finalement connu un dénouement heureux hier après-midi. Le Handyman de la Mauritius Ports Authority (48 ans) a en effet empoché le chèque de Rs 35,8 millions dans les locaux de la Loterie Nationale à Ébène. Envahi par l’émotion, il soutient qu’il n’a aucun projet en tête pour le moment. Moorghen Veeramootoo, Chief Operating Officer de Lottotech (opérateur de la Loterie Nationale), affirme que « nous avons vécu ce stress ensemble avec Vidianand Kallootee… »
Une ambiance sortant de l’ordinaire régnait aux abords des locaux Loterie Nationale hier vers 15 heures, soit peu avant la remise de chèque à Vidianand Kallootee. Des agents des compagnies d’assurances étaient déjà postés à l’extérieur pour vanter les mérites de leurs produits à l’homme qui vaut désormais Rs 35,8 millions.
Dans le studio de la Loterie Nationale, les proches du 50e gagnant du Loto ont pris place. Les coulisses, elles, commençaient à accueillir des journalistes et photographes de presse. À l’issue d’une conférence de presse en présence du représentant du commissaire de Police, le sergent Pultoo, le Chief Operating Officer de Lottotech Moorghen Veeramootoo a remis officiellement le chèque de Rs 35,8 millions à Vidianand Kallootee.
Après environ un mois de tergiversations et d’angoisse, Vidianand Kallootee voit enfin le bout de tunnel… Ne réalisant toujours pas d’avoir enfin pu toucher ses gains et sous le coup de l’émotion, le multimillionnaire a tout simplement remercié le Central CID, le Forensic Science Laboratory et les autorités qui lui ont apporté leur soutien durant ces moments de stress.
Interrogé par la presse, Vidianand Kallootee a expliqué : « Monn vive bann moment mari dificile pena lere asoir mo lever. Mo ti mari stresser. Mo ti pe esperer mem kan pou gagne sa sek la. Mais zordi mo mari kontant… Zordi monn assurer ki mo enn millionnaire ». Concernant ses projets, ce père de deux enfants, qui a touché le superjackpot à visage découvert contrairement à la majorité des gagnants du Loto, a souligné que « pou le momen mo ena bann dett pour rembourser… Mo bizin rembourse li apre nou ava guette ». Il a par ailleurs rappelé à plusieurs reprises les moments difficiles rencontrés ces dernières semaines pour faire valider son ticket.
À une question sur le fameux fer à repasser qui a oblitéré son ticket, le veinard a répondu : « Sa mo garde li couma enn souvenir. Grâce à li mo rekonet dan entier Maurice. »
De son côté, Moorghen Veeramootoo a soutenu que les tickets du Loto, même trempés, ne peuvent être endommagés. « Il suffit de laisser le ticket sécher à l’air libre. » Revenant sur ces dernières semaines « éprouvantes », le Chief Operating Officer de Lottotech a déclaré que « c’est un cas vraiment atypique et nous espérons que cela ne se répétera pas. À la Loterie Nationale nous respectons une loi très stricte et nous ne pouvons prendre aucune décision sans l’aval des autorités concernées. Dès le départ, nous avons soutenu Vidianand Kallootee. Nous lui avons donné des conseils et plusieurs solutions comme avoir recours à la police ou encore envoyer son billet à l’étranger. »
Tout en répétant que la Loterie Nationale n’a jamais abandonné Vidianand Kallootee dans son combat, le Chief Operating Officer de Lottotech a réaffirmé que selon le protocole établi, l’argent aurait été remis au National Solidarity Fund si le ticket n’avait pas été validé. « Nous nous faisons un devoir pour que tous nos gagnants touchent leur argent le plus rapidement possible. Nous avons vécu ce stress ensemble avec Vidianand Kallootee. Imaginez que vous avez un ticket de Rs 35,8 millions dans votre main et qu’il se volatilise ! C’est un peu ce qui s’est produit… » a conclut M. Veeramootoo.