Le juge David Chan siégeant en Chambre a renvoyé à vendredi prochain l’affaire opposant Ledikasyon pu travayer (LPT) et son voisin, un particulier, à l’État et le ministère de l’Égalité des genres. Après l’affidavit juré en cour par les deux requérants, les défendeurs sont appelés à en faire de même avec un contre-affidavit, afin de faire connaître leur position face à la demande des premiers.
Dans cette affaire, les deux plaignants, LPT et son voisin, ont demandé au juge de la Cour suprême d’émettre une injonction intérimaire en vue d’empêcher la reconstruction de la partie du mur d’enceinte du Gender drop-in centre abattue à la suite des inondations du 30 mars. Selon les plaignants, ce mur est construit sur un cours d’eau naturel en soutien à Canal Dayot. Par conséquent, le 30 mars dernier, la cour qui se trouve en amont du mur était inondée avec 5 pieds d’eau accumulée à l’extérieur, selon LPT.
Comme les défendeurs n’avaient pas encore préparé leur contre-affidavit qu’ils devront jurer en cour, le juge a renvoyé l’affaire à vendredi prochain. Il aurait, cependant, eu une discussion informelle avec les parties pour trouver la meilleure solution intérimaire en attendant le main case.