Vous travaillez depuis plusieurs années avec la grande scénographe et metteuse en scène Anna Viebrock. Qu’est-ce qui change pour vous en venant ici à Maurice ?
Se retrouver à travailler sans Anna Viebrock qui a un univers théâtral très très fort, c’est forcément très différent, puisque cette fois, c’est moi qui amène cet univers-là. Avec elle, c’était une collaboration à la mise en scène, on travaillait ensemble pour monter certains spectacles musicaux qu’elle fait. Là, c’est entièrement moi qui ai conçu la mise en scène, une fois que l’univers des années 20 a été choisi avec Paul Olsen et toutes les personnes qui interviennent dans cette décision. Ensuite, j’ai travaillé avec le scénographe Jean-Pierre d’Argent, la costumière Carole Lamport et Christine Chompton qui m’a aidée à documenter ce projet.