Le taux d’absentéisme dans les entreprises privées se situerait au-dessus de 25% en ce lundi de Pâques, selon une première estimation faite ce matin par la Mauritius Employers Federation (MEF). Interrogé vers 10 h, Pradeep Dursun, directeur par intérim de la MEF, a déclaré qu’en l’absence de chiffres précis provenant des entreprises membres de la fédération patronale, une évaluation de la situation indiquerait que le taux d’absentéisme serait supérieur à 25%. Pradeep Dursun tient à souligner que traditionnellement à Maurice, nombre d’entreprises décident de ne pas opérer le lundi de Pâques, accordant en conséquence un jour de congé à leurs employés, ajoutant que, dans les autres cas, des employés demandent un congé spécial à « leur employeur ».
« Les employés sont tenus au courant des modalités entourant l’obtention d’un jour de congé pour le lundi de Pâques. Dans les entreprises privées, il y a définitivement un certain pourcentage du personnel qui “chôme” à cette occasion. Je dois souligner que tout cela est bien organisé à l’avance », indique Pradeep Dursun. Très souvent, poursuit le directeur de la MEF, la direction d’entreprise, après concertation avec le personnel, décide d’accorder une journée de “local leave” aux employés. Ce congé est ensuite « déduit » du nombre de jours dont bénéficie chaque employé selon les dispositions de la loi.
Il y a également, explique Pradeep Dursun, des entreprises qui travaillent « normalement » mais qui offre la possibilité à leurs employés de décider s’ils prendront ou non congé le lundi de Pâques tout en leur précisant que celui-ci sera alors déduit du nombre de “local leave” restants. Par ailleurs, le directeur par intérim de la MEF observe qu’en ce début de vacances scolaires, de nombreux parents, voulant se consacrer un moment de détente avec leurs enfants, ont décidé de prendre congé ce lundi.