photo illustration

Début en tour de quart de la police du transport. L’escouade spécialement constituée se signale par une présence imprévue dans les autobus, notamment ceux des propriétaires individuels.

Un premier rappel sévère: la loi interdit toute diffusion de musique dans le bus, que ce soit sous le contrôle du chauffeur de bus, qui a son téléphone cellulaire accolé à son oreille pendant tout le trajet.

Les sommations de la responsable de l’escouade policière pour que l’appareil soit éteint n’ont servi à rien. Puisque dans ces bus aussi bien que dans certains de la CNT, la musique se fait entendre à pleins décibels contre tout bon sens. Face à des rares protestations, le chauffeur n’a pour réponse que d’allumer une cigarette comme pour bien comprendre qu’il est au- dessus de la loi. Avis au commissaire de police Karl Mario Nobin…