LUTTE ANTI-DROGUE—CES DERNIÈRES SEMAINES: Opérations laborieuses pour l’ADSU
Ces dernières semaines, l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a mené de nombreuses opérations à travers le pays, menant à des saisies et des arrestations. Mais les suspects n’ont pas toujours été très « coopératifs » avec les forces de l’ordre, allant même jusqu’à les agresser lors de perquisitions. C’est notamment ce qui est arrivé récemment à un inspecteur de police de Stanley. Le 21 mars dernier, le policier – accompagné de membres de son équipe – fouillait un habitant de Trèfles, Rose-Hill, âgé de 33 ans, lequel était accompagné de sa concubine et d’une inconnue. Au cours de l’exercice, une chaussette a été retrouvée dans la poche du suspect, laquelle contenait un objet. Mais lorsque l’inspecteur a voulu s’en emparer, les deux jeunes femmes lui ont asséné de violents coups au visage, tout en lui lançant des propos injurieux. Profitant que l’officier de police était tombé, l’une des deux suspectes lui a alors arraché l’objet saisi avant que les trois larrons prennent immédiatement la fuite. Les policiers n’ont par ailleurs pu les arrêter en raison de la présence d’une foule hostile. L’inspecteur agressé a dû recevoir des soins avant d’être contraint à prendre deux jours d’arrêt maladie.
Jeudi dernier, une autre opération a été menée chez des récidivistes notoires sous la supervision du DCP Bhojoo à Plaisance, Rose-Hill, et ce à la suite de plaintes consignées par des habitants de la localité. Toutefois, l’exercice se sera révélé plus difficile que prévu du fait que les habitations devant être perquisitionnées disposaient de différents systèmes de sécurité (barbelés, caméras de surveillance, chiens de garde…). À noter que le même jour, une grosse saisie a été effectuée par la Division centrale de l’ADSU. À cette occasion, quelque 338 plants de cannabis, mesurant entre 25 et 40 cm, ont été arrachés à Bassin-Blanc. L’identité de leur propriétaire est toutefois toujours inconnue.