Aucune arrestation n’a été effectuée dans le cadre de l’enquête sur l’importation d’une grosse quantité d’héroïne en provenance du Pakistan. Cette importante saisie remonte au 4 juin et avait été effectuée au Plaisance Air Transport Services (PATS) Warehouse, à Plaine-Magnien. C’est après avoir obtenu des renseignements selon lesquels ce colis semblait suspect qu’une équipe de la Division métropolitaine de la brigade antidrogue l’avait intercepté. Le colis, destiné à un habitant de Mare d’Albert, était arrivé à Maurice par le vol EK 701 de Dubaï et renfermait quatre sacs en raphia. Il avait alors été gardé dans une réserve et placé sous la surveillance du personnel de la brigade antidrogue, en attendant que le destinataire vienne le réclamer. Toutefois, au 25 juin dernier, personne ne s’était encore présenté au comptoir du PATS Warehouse. Ainsi, le même jour, le personnel de l’ADSU, des officiers de la douane et des cadres de cette réserve ont ouvert le colis. Dans l’un des sacs, qui renfermait des serviettes, avaient été dissimulés deux colis enrobés de ruban adhésif vert, dans lesquels une grosse quantité d’héroïne a été récupérée. L’un d’eux contenait 1 030 g d’héroïne et l’autre 1 034 g. Leur valeur marchande est estimée à environ Rs 30 960 000. Les trois autres sacs en raphia ne contenaient aucune drogue, mais des serviettes et des draps.
Suivant les instructions du Surintendant de police Azima, le personnel de la brigade antidrogue devait alors mettre en place hier une opération de livraison contrôlée. Ainsi, pendant que la drogue saisie avait été gardée comme pièce à conviction dans les locaux de l’ADSU, aux Casernes centrales, l’opération se poursuivait au PATS Warehouse. Cette fois encore, celle-ci n’avait rien donné et a finalement dû être annulée.