L’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Division métropolitaine, a procédé à l’arrestation d’un habitant de Résidence Vallijee jeudi après-midi, lors d’une opération antidrogue. Cet individu, un mécanicien de 24 ans, est suspecté de trafic de drogues synthétiques et de gandia. Il était 17 h 45 lorsque les limiers de l’ADSU ont débarqué chez lui, ce jour-là, pour une perquisition. Lors de la fouille, ils ont mis la main sur 12 feuilles d’aluminium renfermant de la drogue synthétique et deux sachets en plastique transparents, contenant une certaine quantité de gandia. Les enquêteurs devaient également saisir tout un attirail servant à l’emballage et à la pesée de la drogue. Le suspect a été placé en détention policière.
Il ne s’agit pas, ici, de l’unique arrestation effectuée par les limiers de la brigade antidrogue jeudi; les enquêteurs ont aussi arrêté un jeune de 20 ans domicilié à Camp Fouquereaux, Phoenix. La maison de ce dernier a été perquisitionnée durant la matinée et des psychotropes — des tablettes de Nova 150 — y ont été saisis. Vu que le jeune homme, qui travaille à son propre compte, ne possédait aucune prescription médicale pour ces produits, les enquêteurs l’ont embarqué. Après avoir été traduit en Cour pour possession illégale de psychotropes, il a été libéré sous caution.
Par ailleurs, très tôt le même jour, 276 graines de cannabis ont été saisies chez un habitant de Cité La Ferme, Bambous. Kersley Johan Russie, un tailleur de pierre de 33 ans, connu des services de police, a alors été appréhendé pour « possession of cannabis seeds for the purpose of cultivating cannabis plants ». Suite à sa comparution devant le Tribunal le même jour, il a été reconduit en cellule, la police ayant objecté à sa remise en liberté.
Toujours jeudi, une série d’opérations à travers l’île s’est avérée fructueuse. La plus importante saisie s’est déroulée dans les Gorges de la Rivière Noire, où 875 plants de gandia mesurant entre 10 et 60 cm, ont été découverts avec l’aide de la Police Helicopter Squadron. Dans les bois à Clemencia, 368 plants mesurant entre 10 et 20 cm, ont été arrachés. Une autre culture de gandia a été découverte dans un champ de cannes à Sebastopol, où 55 plants ont été déracinés.
Le même jour, sur un terrain abandonné à St-Julien Village, les enquêteurs ont découvert — toujours avec l’aide de l’escadron d’hélicoptères de la police — 40 plants de gandia mesurant entre 20 et 50 cm. Enfin, sur un terrain en friche à Avenue Dauphin, Albion, 17 plants de plus, mesurant entre 5 et 40 cm, ont été arrachés. La valeur marchande de ces plants s’élève à Rs 4 065 000. L’identité des cultivateurs est inconnue à ce jour.