Les limiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont mis hors d’état de nuire d’importants réseaux de drogue, cette semaine, en procédant à l’arrestation de plusieurs trafiquants présumés. Lors de leurs opérations, d’importantes saisies de drogue ont été effectuées. Les plus gros poissons ont été appréhendés en début de semaine, à Dagotière, par l’équipe du Sergent Chowdhary.
En effet, lundi soir, le personnel de la Division Métropolitaine de la brigade antidrogue avait démarré cette opération aux alentours de 21h et s’était rendu à la rue L’Assurance, chez Ibn Abdool Azize Beeharry — un tailleur de pierre âgé de 26 ans, — muni d’un mandat de perquisition. Le suspect était alors en compagnie d’Ajaysing Lokee, 36 ans, l’un de ses amis, qui habite dans les parages. Après une fouille minutieuse des lieux, les soupçons des enquêteurs se sont confirmés lorsqu’ils ont saisi des colis d’héroïne — renfermant une totalité de 554 grammes de cette drogue — dont la valeur marchande s’élève Rs 8, 3 M. Les deux individus ont aussitôt été appréhendés, et répondent d’une charge de possession of heroin for the purpose of distribution with avernment of trafficking. Ils sont en détention policière.
Deux jours plus tard, c’est à Roches-Brunes qu’était survenue une autre opération fructueuse. Durant l’après-midi, la maison de Paul Jerome Johann Jaulimsing, située à la rue Ariane, a été perquisitionnée par les hommes du Detective Inspector (DI) Subareddi, de la Division Ouest de l’ADSU. Lorsque les limiers de la brigade antidrogue ont fait irruption chez ce trentenaire, il a immédiatement pris la fuite, abadonnant sa concubine et le frère de celle-ci. Ils ont aussitôt mis en état d’arrestation sa compagne, Marie Kristabelle Ruth Marianne, âgée de 19 ans, et le petit frère de cette dernière, un mineur de 17 ans. Lors de la fouille, les enquêteurs ont saisi des graines de gandia, des pots en verre contenant du cannabis, ainsi que 31 plants. Leur valeur marchande est estimée à près de Rs 1 M. Une somme de Rs 14 000, suspectée de provenir de ce commerce illicite, devait aussi être saisie lors de l’opération. Pour l’heure, Kristabelle Marianne et son frère restent en détention, le temps que Johann Jaulimsing se livre à la police.
D’autre part, les multiples descentes de la brigade antidrogue ont aussi démontré que la drogue de synthèse occupe également une place considérable sur le marché des stupéfiants. D’après les statistiques de l’ADSU, une quinzaine d’individus, en moyenne, sont arrêtés mensuellement en possession de cette drogue. Durant la semaine, Yoven Poonoosamy, un trafiquant âgé de 22 ans, a été placé en détention après avoir été trouvé en possession de 27 feuilles d’aluminium renfermant cette substance dangereuse. Questionné, ce peintre domicilié à Bramsthan, a confié que la drogue était destinée à la revente.