L’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), sous la supervision du Deputy Commisioner of Police Kissan Bhojoo, a réalisé un joli coup de filet au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport vendredi, à l’arrivée du vol MK 749 venant de Mumbai. Le bilan se présente sous la forme de la saisie de 2,1 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 30 millions, d’une somme de plus de Rs 350 000 et de l’arrestation de trois suspects, tous des ressortissants étrangers. Ils ont comparu dans la journée d’hier devant la Bail and Remand Court et été reconduits en cellule policière.
La première arrestation est intervenue à l’aéroport, quand la démarche suspecte de Shyam Singh, 31 ans, un employé dans le service traiteur à l’aéroport de Delhi, avait attiré l’attention des limiers de l’ADSU et de la Drugs Unit de la Mauritius Revenue Authority (MRA) dans le terminal à l’arrivée. Il se faisait passer pour un homme d’affaires en déplacement à Maurice.
Un premier indice concerne le poids suspect de la valise du passeur. Une fouille minutieuse devait mener à la découverte d’un double-fond où étaient dissimulés deux colis contenant de la drogue, un en haut et l’autre au fond de la valise. Le ressortissant indien fut placé en état d’arrestation et lors d’une première séance d’interrogatoire, il révéla les instructions reçues pour la livraison de ces deux colis.
Dans un premier temps, Shyam Singh avait à se mettre en contact avec le pourvoyeur de la drogue pour confirmer qu’il avait pu traverser la douane sans aucun problème. Subséquemment, les contacts à Maurice lui ont téléphoné pour fixer le rendez-vous de livraison dans un pensionnat à Grand-Baie. Une opération de Controlled Delivery fut montée avec succès.
Deux étudiants venant du Nigeria, Chukwu Emmanuel Obiora, âgé de 31 ans, et Ezeifedikwa Uchenna, âgé de 29 ans, qui ont épousé des Mauriciennes, furent interpellés alors qu’ils prenaient possession des deux colis. Ces deux suspects sont arrivés à Maurice il y a trois ans environ pour des études avant de s’y installer de manière permanente.
Une perquisition effectuée au domicile des deux suspects a permis à la police de mettre la main sur une somme de plus de Rs 350 000, soupçonnée d’être des recettes provenant du trafic de drogue.
En début de semaine, les trois suspects devront recevoir la visite de leurs consuls respectifs avant le début des interrogatoires. L’enquête se poursuit en vue de déterminer si la drogue était destinée au marché local où si la marchandise venue d’Inde devait transiter simplement à Maurice à destination d’un autre pays en Afrique.