L’assistant-entraîneur national de lutte n’est plus. Nommé à ce poste en janvier dernier, Jean-Yves Alexis est décédé, hier, aux petites heures du matin et ses funérailles se sont déroulées hier après-midi en l’église Notre Dame de l’Assomption à Roche-Bois. En hommage, la Fédération mauricienne de lutte amateur (FMLA) n’organisera aucune activité jusqu’à demain.
Médaillé de bronze dans la catégorie -60 kg lors des Jeux des îles tenus à Madagascar en 2007, Jean-Yves Alexis (30 ans) a occupé dans un premier temps la fonction d’entraîneur du comité régional de Port-Louis. Détenteur d’un Brevet d’État de Cadres Sportifs (BECS) niveau 1, il avait suivi avec succès un cours de la Solidarité olympique l’année dernière. Il avait également agi comme entraîneur de Yannick Collet lors des Jeux d’Afrique des Jeunes au Maroc en 2010.
Au niveau de la FMLA, ce brusque départ est ressenti comme un vide. « Jean-Yves était considéré comme notre chouchou au niveau de la fédération. Il s’était beaucoup investi, notamment au niveau de Roche-Bois où il était également actif au niveau du social. Il était définitivement un élément prometteur qui se donnait à fond et faisait montre de sincérité. Malheureusement, il est parti trop tôt », nous relatait ce matin Richard Papie, président de la FMLA.