Même si la saison 2012 s’est révélée mi-figue, mi-raisin pour la fédération mauricienne de lutte amateur, il n’en demeure pas moins que cette présente saison s’annonce sous de meilleurs auspices pour cette discipline. D’ailleurs, un calendrier étoffé, que ce soit au niveau régional, national et international, a été établi, avec accent sur la promotion du Grappling, de La Croche et du Mixed Martial Arts. Beaucoup de bonnes intentions qui demandent à être concrétisées.
Un regard sur la saison dernière permet de constater que nos lutteurs n’ont pas particulièrement brillé lors des sorties internationales. Cedric Adroit, en action dans la catégorie -66 kg, s’est certes retrouvé sur la troisième marche du podium lors des championnats d’Afrique juniors tenus à Madagascar. Toutefois, le rêve olympique ne s’est pas concrétisé pour Michael Guillaume et Joyce Milazar. Au cours du tournoi qualificatif, ils avaient d’entrée pris la porte de sortie en s’inclinant respectivement face à l’Egyptien Farag Ibrahim et la Guinéenne Jacira Francisco Mendonca. Reste que lors du traditionnel Tournoi de Noël tenu à l’île de la Réunion en décembre dernier, nos jeunes éléments ont pu être à la hauteur de l’événement en décrochant trois médailles d’or. Et ce, par l’entremise de Yohan Samson, Guylain Bandou et Adrien Victoire. Une compétition rehaussée par la présence des lutteurs réunionnais, rodriguais, sud-africains et français.
Cette saison 2012 aura également permis à Ricaud Ravina et Jockenson Guillaume de se perfectionner au Centre de la fédération international au Sénégal. Il est à rappeler que Joyce Milazar avait également bénéficié de ce stage dans un passé pas trop lointain. Au niveau local, l’accent a été surtout placé sur le développement de La Croche, du Grappling et des Mixed Martial Arts. Soit des disciplines associées à la lutte. C’est ainsi que des experts étrangers, à savoir Jérôme Sanchez et Cedric Certenais, étaient à Maurice en janvier de l’année dernière afin de diriger des stages pour les locaux. Des compétitions dans ces disciplines se sont tenues au cours de la saison, alors qu’une association regroupant ces trois disciplines non-olympiques a vu le jour sous l’appellation de l’Indian Ocean Fighting Association (IOFA). Cette association étant légataire de la fédération internationale. On notera également la participation de Kevin Naik, combattant d’origine mauricienne établi en France, à un combat de Mixed Martial Arts, à l’île de la Réunion en juin dernier. Toutefois, il devait abandonner sur blessure face au représentant de l’île soeur.
Riche en événements
On s’attend donc à une saison 2013 beaucoup plus riche en événements du côté de la FMLA. D’autant que la préparation devra être entamée de manière fort sérieuse en vue d’une éventuelle intégration aux prochains Jeux des îles. Pour rappel; la lutte était présente aux JIOI en 1990 et 2007 à Madagascar et en 98 à l’île de la Réunion. D’ailleurs, si on prend en considération le plan de préparation sur quatre ans présenté au Ministère de la Jeunesse et des Sports, l’accent devra être placé sur la détection et le suivi cette saison. Dans cet ordre d’idées, les séances d’entraînement de la présélection nationale devraient débuter le mois prochain au Centre de lutte à Vacoas. Des échéances internationales seront également dans le viseur. Notamment, les championnats du monde dans différentes catégories d’âge et les championnats d’Afrique. Toutefois, l’événement phare demeurera les Jeux de la Francophonie prévus à Nice (France) en septembre prochain, alors que le Tournoi de Noël clôturera cette présente saison. Au niveau national, l’accent sera placé sur la promotion de La Croche, du Grappling et du Mixed Martial Arts, alors que la venue de l’expert français, Frédéric Rubio, est attendue en mai et juillet-août pour la tenue de stages de niveau 1 et 2. De son côté, Jérôme Sanchez sera de retour en mars pour un nouveau stage concernant La Croche. Des stages internationaux pour arbitres et entraîneurs fédéraux seront également à l’agenda de même qu’un stage de la CONFEJES délivré par la fédération internationale.
Afin de promouvoir davantage la lutte et les autres disciplines associées, des campagnes de détection seront menées à travers différentes régions de l’île. Notamment à l’Ouest le mois prochain, au sud en avril, à l’est en juin, au nord en aoûit et au centre en octobre et décembre. La saison s’achèvera avec le FILA wrestgling Sports Day. La FMLA, qui devra élire un nouveau bureau dans les jours à venir, sera-t-elle à la hauteur des espoirs placés en elle ? Quoiqu’il en soit, des résultats plus positifs sont attendus, surtout si cet élan de poupulariser ces différentes disciplines se matérialise.