Maurice sera finalement représentée aux championnats d’Afrique seniors de lutte qui se dérouleront cette semaine au Maroc. Après le rejet des candidatures de Guyliane Bandou et de Rosario Meunier par le comité organisateur la semaine dernière, le premier nommé a au bout du compte été retenu, suite aux démarches effectuées par Richard Papie, président de la Fédération mauricienne de lutte. Ce dernier se trouve actuellement au Maroc afin d’assister au congrès de la Confédération africaine.
La candidature des deux lutteurs n’avait pas été approuvée car les paiements pour leur enregistrement avaient été effectués avec du retard. Les tentatives pour convaincre les représentants du comité organisateur s’étaient alors révélées vaines et il était alors question que les deux lutteurs restent à quai. Il aura finalement fallu le déplacement de Richard Papie, qui a su se montrer convaincant à l’encontre de Faoud Meskout, président de la Confédération africaine, afin que Guyliane Bandou obtienne le feu vert.
Il met ainsi le cap sur le Maroc aujourd’hui en compagnie de l’entraîneur national, Soogen Veeren, et sera en action vendredi dans la catégorie -65 kg. Bandou, sociétaire du comité régional de Rivière du Rempart, en sera donc à une nouvelle sortie internationale, après sa participation aux derniers Jeux du Commonwealth en 2014. Pour rappel, il était également en stage au Centre de Thiers au Sénégal.
Par contre, Rosario Meunier, d’origine rodriguaise et qui avait participé aux championnats d’Afrique juniors l’année dernière, ne sera définitivement pas de la partie, étant donné que le comité organisateur ne se trouve pas en présence de certains documents le concernant, à savoir son accord parental et son certificat médical. Il semblerait que ces documents n’auraient pas été soumis dans les délais prescrits, malgré les requêtes effectuées auprès du comité régional de Rodrigues. Meunier devait se retrouver dans la catégorie -55 kg.
Quant à Richard Papie, il profite de la tenue de ce congrès prévu aujourd’hui afin de présenter un projet pour le développement de la lutte à Maurice et dans l’océan Indien.