Shahebzada Azaree, plus connu comme « Dade », patron de Gloria Fast Food, est soupçonné d’être une pièce maîtresse dans le puzzle du réseau de trafiquants de drogue opérant à partir de la prison. C’est ce qui découle de la ligne d’interrogatoire “Under Warning” adoptée par l’Anti-Drug Smuggling Unit sous la double supervision du Deputy Commissioner of Police Choolun Bhojoo et du surintendant Sharir Azima, avec les aveux du Passport and Immigration Officer, Basana Reddi, qui avait récupéré le colis d’héroïne de Rs 18 millions dans les toilettes du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport le 11 juin dernier. De prime abord, l’ADSU veut confirmer la présence de Dade Azaree à bord de sa grosse cylindrée à l’extérieur du terminal de l’aéroport pour réceptionner le colis de drogue venant de Madagascar. Ensuite, les enquêteurs du DCP Bhojoo sont sur la piste de preuves liant le patron de Gloria Fast Food aux trois saisies d’héroïne de 157 kg, d’une valeur marchande de Rs 2,5 milliards, de mars dernier.
Sur la base d’informations à leurs dispositions, les limiers de l’ADSU se disent de plus en plus convaincus que Dade Azaree, le partenaire de Navind Kistnah aux courses du Mauritius Turf Club, constitue un maillon fort du réseau de trafiquants de drogue. Il ne se contenterait pas seulement du rôle de donner des directives sur le déroulement des opérations avec des contacts à l’étranger, mais il serait également actif sur le terrain pour faciliter le trafic.
Dans cette perspective, Dade Azaree aurait fait le déplacement au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport le 11 juin dernier pour prendre livraison de l’héroïne des mains du Passport and Immigration Officer Reddi. Lors de son interrogatoire, il devra être confronté à des éléments de son emploi du temps du 11 juin de même qu’aux échanges téléphoniques intervenus ce même jour et après, en raison de l’échec de l’opération. Propriétaire d’une grosse cylindrée, Dade Azaree aurait été à Plaisance en compagnie d’autres motards en vue de ne pas éveiller les soupçons. Mais quand ils se sont rendu compte que le scénario de récupération de la drogue avait échoué, les motards, coiffés de casque intégral, ont semé les policiers, voyageant à bord d’un 4×4.
Dans le cadre de cet exercice de vérification, l’ADSU a placé sous séquestre la grosse cylindrée du patron de Gloria Fast Food à des fins de contrôles techniques et d’examen par le Forensic Science Laboratory dans les prochains jours. En dépit du refus de Navind Kistnah d’impliquer Dade Azaree dans le trafic de drogue, et surtout les trois saisies des 9, 24 et 25 mars derniers, l’ADSU compte approfondir la piste de l’axe avec le trafiquant Peroumal Veeren, qui peut se permettre de retenir les services de Top Lawyers en droit pénal. Outre les soupçons sur Peroomal Veeren, les enquêteurs de l’ADSU n’écartent pas toute connexion avec Sidick Islam, alias « Nerf », parenté avec Dade Azaree puisqu’étant son beau-frère, soit le frère de son épouse. Le patron de Gloria Fast Food est perçu comme le coordinateur présumé de tout le réseau à l’extérieur de la prison, accusations qu’il rejette catégoriquement. Lors de la confrontation de jeudi avec le constable Basana Reddi, il lui a lancé : « To pe koz menti. » Donnant ainsi un aperçu de la position qu’il compte adopter au cours de son interrogatoire.
D’autre part, Dade Azaree, qui a été arrêté jeudi matin suite à des dénonciations du constable Reddi, a été traduit à la Bail and Remand Court (BRC) vendredi pour son inculpation provisoire. La police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle, évoquant le risque de fuite, d’interférence avec les témoins, d’altération des preuves et de récidive. Le patron de Gloria Fast Food s’est par ailleurs adressé au magistrat Vignesh Ellayah en soutenant être malade. La cour a demandé que le nécessaire soit fait en vue d’un examen médical à l’hôpital. Il devra comparaître devant cette même instance le 29 juin.