Le chauffeur de taxi Ashish Dayal, interpellé par une escouade de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) avec la saisie d’héroïne d’une valeur de Rs 105 millions dans un bungalow à Pereybère le 12 juillet dernier, administre le Golden Kiss au réseau du Parrain de l’Ouest. Son interrogatoire par des limiers de l’escouade de l’inspecteur Rajub de l’ADSU de la Plaine-Verte se fait par étape. Depuis ce matin, ce bras droit de Rudolf Dereck Jean-Jacques, alias Gros Dereck, de Richelieu, a repris ses révélations sur les opérations du réseau et a dénoncé un triumvirat à la tête du réseau de l’Ouest. Mais avant d’atteindre ce stade, le suspect, qui est en passe de devenir une pièce maîtresse pour l’ADSU dans l’enquête contre le présumé trafiquant de l’Ouest, a conclu son interrogatoire sur le système adopté pour l’importation de drogue de Madagascar en contournant tout contrôle à l’arrivée au port.
Sur la base des informations versées dans le dossier à charge par Ashish Dayal et l’intelligence collectée sur le terrain, les limiers de l’ADSU comptent passer au peigne fin la liste des membres d’équipage recrutés par la Mauritius Shipping Corporation pour les rotations du Mauritius Trochetia ou du Mauritius Pride entre Madagascar et Maurice. Des sources bien renseignées avancent que l’examen de ces documents officiels devra confirmer les soupçons quant aux complices opérant pour le Parrain de l’Ouest à bord de ces bateaux.
Ashish Dayal, qui fait preuve d’une maîtrise totale de tous les rouages de ce réseau de trafic de drogue, a apporté des précisions de taille sur la formule pour éviter tout contrôle de l’ADSU. Il a fait comprendre que les colis contenant de l’héroïne venant de Madagascar ne sont pas jetés à la mer à l’arrivée du Mauritius Trochetia et du Mauritius Pride vu qu’il existe des possibilités de filature de l’ADSU ou encore de la National Coast Guard (NCG) le long de la côte ouest.
Jusqu’à l’arrivée du bateau dans le port, les cargaisons de drogue, hermétiquement scellées dans des conteneurs en plastique, sont dissimulées dans les réservoirs à eau du bateau comme ce fut le cas lors de la saisie d’héroïne à bord du The Glory en début d’année. Les bouteilles de lait contenant de la drogue ne sont jetées à la mer au large de Baie-du-Tombeau qu’au prochain départ du bateau.
« Un tel modus operandi nécessite la mise en place d’un réseau de complicité à toute épreuve parmi les membres d’équipage », concède-t-on du côté de l’ADSU suite aux dernières confessions d’Ashish Dayal. Pendant la journée d’aujourd’hui, ce suspect devra compléter cet aspect de sa déposition, ouvrant du même coup la voie à d’autres arrestations pour complicité dans le trafic de drogue sur le plan régional.
Ordre d’élimination
Par ailleurs, le suspect a donné des premières indications sur le rôle d’un un triumvirat composé du cerveau purgeant une longue peine d’emprisonnement pour délit de trafic de drogue et dirigeant les opérations des murs de la Prison Centrale, Gros Dereck, qui assurait le « bon déroulement des livraisons » de drogue à l’époque où il était en liberté et une femme, agissant en alter ego à Gros Dereck, dont les détails devront être révélés dans les prochains jours.
Les derniers détails sur l’identité des responsables du réseau de l’Ouest devraient amener les limiers de l’ADSU à faire le lien entre ce gang de trafiquants et la tentative d’assassinat à coups de feu de l’assistant commissaire des Prisons Hanumanthadu. Ils supputent que l’ordre d’éliminer ce haut gradé de la Prison aurait pu être émis par le cerveau incarcéré Gros Dereck.
Un des suspects appréhendés par la police dans cette enquête ne serait autre qu’un des proches bouncers de Gros Dereck. Les éléments d’informations obtenus par l’ADSU de Plaine-Verte seront communiqués à la CID de la Western Division en vue d’approfondir cette nouvelle piste.
D’ici la fin de la semaine, l’ADSU devra procéder à une importante opération de saisie de tous les grosses cylindrées, véhicules, motocyclettes et bateaux utilisés par ces trafiquants présumés de drogue. En début de semaine, l’une des deux embarcations appartenant à Westley Casimir, et utilisée pour la récupération des colis de drogue en mer, a été placée sous séquestre par la National Coast Guard sur ordre des enquêteurs. La liste des véhicules à être saisis est actuellement mise au point avant d’aller solliciter les ordres nécessaires de la Cour.
La journée d’aujourd’hui verra la suite de l’interrogatoire marathon d’Ashish Dayal à l’ADSU de Plaine-Verte, l’interrogatoire du propriétaire des embarcations Westley Casimir et la comparution en Cour de Gros Dereck dans une affaire de possession de drogue (voir texte plus loin).