L’interrogatoire du Passport and Immigration Officer, Basana Reddi, dans la saisie de deux colis d’héroïne d’une valeur de Rs 18 millions dans les toilettes de l’aérogare le 11 juin, s’est poursuivi hier. Le principal suspect s’est évertué à fournir des informations sur ses liens avec Dade Azaree, le patron de Gloria Fast Food, devenu un maillon fort dans le réseau de trafic de drogue.
En présence de son homme de loi, Me Rouben Mooroongapillay, Basana Reddi affirme avoir fait la connaissance d’un contact dans le milieu de la drogue alors qu’il était affecté au Passport and Immigration office (PIO). D’ailleurs, c’est dans le cadre de son travail qu’il a établi des bonnes relations avec Dade Azaree. Le constable Basana Reddi a avancé qu’il avait refusé de collaborer avec les trafiquants de drogue en début d’année, mais par la suite, il a été contraint de la faire, en partie par souci financier. Il dit avoir subi des pressions au cas où il aurait refusé de retirer les colis d’héroïne dans les toilettes de l’aéroport.
D’ailleurs, il n’avait pu prendre possession d’un colis de Rs 8,8 millions d’héroïne au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport en janvier 2017. Cette drogue avait été saisie par la police toujours dans les toilettes, sans toutefois pouvoir établir à qui elle était destinée. Aujourd’hui, il a été confirmé que l’un des cerveaux derrière cette opération n’était autre que Dade Azaree.
Or, depuis ce « raté » qui a fait perdre de l’argent au réseau de drogue auquel il est affilié, Reddi s’est senti contraint de se racheter. Il devra donner plus de détails sur les contacts de ce réseau au cours de son prochain interrogatoire. L’ADSU entend dresser l’inventaire du nombre de colis d’héroïne transitant par les toilettes de l’aérogare. ?Par ailleurs, le malgache Ramahaimandimby Andry Andriamalala, 42 ans, qui s’est constitué prisonnier au quartier général de l’ADSU mardi, demeure en détention préventive après sa comparution au tribunal de Mahébourg hier. Ce directeur de compagnie est soupçonné d’avoir placé les Rs 18M d’héroïne dans les toilettes de l’aéroport à sa descente d’avion le dimanche 11 juin. Il nie les accusations portées contre lui et sera soumis à un interrogatoire avant la fin de la semaine, en présence de son avocat Me Siddhartha Hawoldar.