La COI apportera son soutien à l’ATD Quart Monde dans plusieurs domaines de coopération dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Un protocole d’accord dans ce sens a été signé hier par Jean-Claude de l’Estrac, secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), et par Cassam Uteem, président du Mouvement international ATD Quart Monde.
Ce protocole, qualifié « d’historique » par Cassam Uteem, porte un intérêt commun entre la COI et l’ATD Quart Monde dans plusieurs domaines de coopération au niveau régional : la promotion du dialogue et le soutien à la formation autour de l’engagement dans la lutte contre la pauvreté; le renforcement de l’engagement de la société civile pour la promotion de la paix et des droits de l’homme; le soutien à l’initiative de l’Université Quart Monde à Maurice et à Madagascar. « Le protocole d’accord que nous signons aujourd’hui devra nous permettre d’élaborer des activités conjointes pour lutter toujours plus efficacement contre la pauvreté. La COI peut en effet compter sur la mobilisation de ses expertises et de ses partenaires dans ce combat qui nous concerne tous”, a déclaré Jean-Claude de l’Estrac. Et de poursuivre : « Je me félicite d’ailleurs de la présence de la chef de délégation de l’Union européenne, qui souligne l’engagement de notre principal partenaire en faveur de l’aide au développement et plus directement contre la pauvreté. » Marjaana Sall, chef de la délégation de l’Union européenne auprès de Maurice, des Comores et des Seychelles, a quant à elle mentionné les nombreux projets mis en oeuvre dans la région par l’Union européenne pour lutter contre la pauvreté, « afin de favoriser une croissance inclusive, notamment via une plus grande participation des acteurs non étatiques dans le développement ». Marjaana Sall a conclu en rappelant que « le respect des droits humains est un des principes fondamentaux de l’Union européenne, et nous nous faisons un devoir de l’inclure dans tous nos programmes de coopération ».
Cette cérémonie de clôture a également été l’occasion pour les membres d’ATD Quart Monde de présenter une restitution des dialogues menés durant cette semaine de travail. Le partage d’expériences et les points de réflexion discutés lors de la matinée de présentation de la COI, « nous encouragent à faire route ensemble : la COI, l’ATD Quart Monde et l’Union européenne, avec l’engagement de ne laisser personne de côté », a affirmé Jacqueline Plaisir, déléguée générale adjointe du Mouvement international d’ATD Quart Monde. « Nous fondons de grands espoirs sur cet accord. Nous n’avons pas le droit de décevoir ces familles qui comptent sur nous », a souligné Cassam Uteem. « Le développement économique de notre région ne deviendra effectivement durable que lorsque la pauvreté aura été éliminée. C’est une tâche ambitieuse, mais réalisable grâce à notre engagement, mais aussi à celui d’institutions comme l’Union européenne et la COI. »