Levée de boucliers de la part de la communauté des travailleurs sociaux engagés dans la lutte contre la toxicomanie chez nous. Le point de discorde : un clip posté depuis plusieurs jours sur le site officiel de l’Église de Scientologie où le DCP Choolun Bhojoo témoigne et explique que « dans le cadre de notre politique de prévention contre la drogue, auprès des jeunes surtout, la force policière mauricienne a fait appel à la Foundation for a Drug-Free World ». Il convient de savoir que cette fondation est une émanation tentaculaire, ouvertement soutenue par l’Église de Scientologie. L’existence de ce clip comprenant les informations essentielles qu’il contient a vite fait le tour des ONG engagées dans la lutte contre la toxicomanie ici et suscité une réaction rapide. Danny Philippe, travailleur social engagé depuis plus de 30 ans sur ce terrain, explique ses « inquiétudes et appréhensions, face à un organisme très controversé sur le plan mondial. »
Dans le clip d’un peu plus de trois minutes, posté sur le site officiel de l’Église de Scientologie (http://www.scientologynews.org/press-releases/voice-for-humanity/fight-t…), le DCP Choolun Bhojoo explique que « les jeunes Mauriciens sont très vulnérables et exposés aux dangers des addictions diverses. Dans un but préventif, la MPF a contacté la Foundation for a Drug Free World afin de bénéficier de son savoir… » S’ensuivent, toujours dans le clip, des images soutenues par une bande-son où l’on entend le DCP Bhojoo expliquer comment « avec la réception du matériel envoyé par la fondation, un travail de formation a été réalisé tant auprès des jeunes recrues de la force policière que des jeunes Mauriciens fréquentant des institutions scolaires. »
« Nous sommes certainement très contents que la police mauricienne souhaite être davantage proactive dans cette lutte que nous menons âprement sur le terrain depuis trois décennies », explique Danny Philippe, responsable de l’ONG LEAD et travailleur social très connu dans ce secteur. Cependant, nuance notre interlocuteur, « ce qui nous inquiète, c’est le choix de la Foundation for a Drug Free World qui est affiliée à l’Église de Scientologie ! » Le travailleur social reprend : « De par le monde entier, celle-ci a une réputation douteuse et très, très controversée ! Qu’est-ce qui a poussé la MPF à se tourner vers l’Église de Scientologie, alors que nous avons déjà, à Maurice, des organismes comme le United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC) qui est à l’oeuvre ? » Mieux encore, ajoute M. Philippe, « sans vouloir nous flatter, nous sommes des équipes de travailleurs sociaux, avec des gens comme Cadress Rungen du Groupe A de Cassis, Imran Dhanoo du Centre Idrice Goomany de Plaine-Verte, ou encore le Collectif Urgence Toxida (CUT), entre autres, qui ont fait leurs preuves dans le pays ».
Pour le travailleur social, « la démarche de la police mauricienne de s’adresser à l’Église de Scientologie, outre de désavouer notre travail et notre savoir, relève aussi d’un sérieux manque de discernement. Quand on sait, par le biais des actualités internationales, combien de torts cette église a causé auprès des célébrités comme des anonymes, on en frissonne ».
Danny Philippe espère que « des mesures sont prises pour éviter que l’Église de Scientologie ne puisse étendre ses tentacules au sein de notre fragile société mauricienne et que nos jeunes surtout, qui ont l’esprit le plus malléable, ne deviennent des proies éventuelles… » Le travailleur social ajoute que « cette affaire devrait préoccuper au plus haut point les dignitaires religieux mauriciens. De notre côté, nous allons attirer l’attention du Conseil des Religions sur toute la chose et nous souhaitons qu’un bon éclairage soit fait sur cette démarche assez inquiétante de la police mauricienne. »
Classée en France parmi les sectes par plusieurs rapports parlementaires, l’Église de Scientologie est considérée comme une religion aux États-Unis et dans quelques pays européens comme l’Espagne, l’Italie, la Hollande ou la Suède. Fondée par l’écrivain américain de science-fiction Ron Hubbard, elle revendique 12 millions d’adeptes dans le monde. Parmi les plus connus, citons les acteurs Tom Cruise et John Travolta.