Tout est bien qui finit bien est-on tenté de dire, même que la patience a ses vertus. En effet, après trois longues années d’attente, le président de la Fédération mauricienne de Lutte a enfin pu rencontrer le ministre de la Jeunesse et des Sports, jeudi dernier. Cette rencontre a été pour ainsi dire forcée après la nouvelle que les aides financières de cette fédération a été suspendues depuis le 18 novembre dernier en raison du refus de la FML de donner au club de Parsad Balkissoon son affiliation.
Le ministre a donc pris la sage décision de «set aside» cette initiative après une rencontre de plus d’une heure avec Richard Papi. «Je suis très content que cette réunion ait eu lieu. Elle nous a permis d’éclaircir beaucoup de zones d’ombre autour de notre décision de ne pas accorder une affiliation au club de M. Balkissoon. Nous avons nos raisons et j’ai eu l’occasion d’expliquer notre position au ministre qui a compris », a indiqué à Week-End, Richard Papi.
Ce dernier dit avoir eu dans les propos du ministre une vision intéressante pour le sport, « surtout pour la lutte. C’est un nouveau départ et j’espère vivement que cette fois ce sera la bonne », a renchéri le président de la FML.
Notons que les 10 et 11 décembre , cinq lutteurs mauriciens seront engagés dans le tournoi de Noël qui se déroulera à La Réunion. Ils sont Emmanuel Dhookit, Cédric Ardoit, Idriss Bandou chez les garçons alors que pour les filles, Tesa Jean-Petit et Katrina Veerasamy feront le déplacement en compagnie de l’entraîneur Antonio Deux-Novembre.