Après le taekwondo en mai prochain et le kick-boxing le mois suivant, une autre discipline figurera cette année à Madagascar dans le cadre des championnats d’Afrique. Il s’agit de la lutte, dont l’échéance est prévue du 14 au 17 juin prochain. La candidature de la Grande île a été approuvée lors d’une réunion du comité exécutif de la Fédération internationale des luttes associées (FILA) tenue à Moscou dimanche dernier.
Du côté de la Fédération mauricienne de lutte amateur (FMLA), on se réjouit de la tenue de cette manifestation à Madagascar. « Cela nous évitera les frais élevés de déplacement et nous pourrons ainsi déléguer un nombre plus conséquent de combattants », fait ressortir Richard Papie, président de cet organisme.
Valeur actuelle, les plus susceptibles à effectuer le déplacement sont Ricaud Ravina et Michael Guillaume, qui ont bénéficié d’une bourse de la CONFEJES et qui mettront bientôt le cap sur le Sénégal pour un camp d’entraînement, et Joyce Milazar. Cette dernière ayant déjà fait ses preuves au niveau continental.
Du côté de la fédération malgache, cette nouvelle est également accueillie avec beaucoup de ferveur. « Maintenant, les choses sérieuses débutent pour Madagascar, qui décroche finalement l’organisation de ce rendez-vous phare de l’Afrique. Une aubaine que le pays doit saisir », soutient le président Mamitiana Raveloson à l’Express de Madagascar. Il s’attend aussi à un soutien du gouvernement et du ministère de la Jeunesse et des Sports.
En attendant le coup d’envoi de la manifestation, une première réunion d’évaluation est prévue vers la fin de la semaine prochaine. Seront présents Mohamed Ibnou Zahir, président de la Confédération africaine, et Didier Favori, expert de la FILA. Au moins dix pays sont attendus à cet événement.
Il est également à noter qu’une autre compétition continentale est prévue le mois prochain. Il s’agit de la dernière étape qualificative en vue des Jeux Olympiques de Londres qui se tiendra à Marrakech au Maroc, du 12 au 14 mars.
Par ailleurs, le site web de la FILA, sous le titre Expansion in the Indian Ocean, fait état de la tenue à Maurice le mois dernier des championnats nationaux de lutte libre et de grappling, de même que de la première édition du Tournoi de l’océan Indien de la croche. Les stages tenus par les entraîneurs français Frédéric Rubio, Jérôme Sanchez et Cédric Certenais sont également évoqués.