Absente lors des derniers Jeux des îles aux Seychelles, la lutte pourrait bien effectuer son retour lors de la prochaine édition prévue à l’île de La Réunion en 2015.
La Fédération mauricienne de lutte amateur (FMLA) a soumis un plan de préparation stratégique sur les quatre prochaines années au ministère de la Jeunesse et des Sports et au Comité olympique mauricien (COM). Un plan établi en concertation avec Frédéric Rubio, expert de la Fédération internationale des luttes associées (FILA).
Selon Richard Papie, président de la FMLA, l’objectif aux prochains JIOI sera de décrocher au minimum quatre à cinq médailles d’or, alors que la finalité sera d’instituer des équipes performantes tant du côté masculin que féminin.
« Nous voulons nous appuyer sur une politique de développement tant à Maurice qu’à Rodrigues, tout en privilégiant la formation et le recyclage des entraîneurs de clubs et la détection/sélection des meilleurs éléments », fait-il ressortir.
Selon le plan établi, l’idéal sera d’aboutir à un doublage d’athlètes dans chaque catégorie en cas de blessure ou autre empêchement, alors que l’entraîneur national, en l’occurrence Alec Albert, sera associé à toutes les opérations.
Le plan stratégique se déroulera donc sur quatre étapes. La première étant programmée cette année et concernera la formation et le recyclage des cadres techniques, de même que le perfectionnement des espoirs, soit ceux âgés entre 16 et 25 ans.
La saison 2013 sera quant à elle marquée par le perfectionnement, la détection et le suivi des meilleurs éléments, alors que la constitution des équipes nationales, les séances d’entraînement spécifiques et personnalisées, de même que la formation du niveau 2 du Brevet d’État des Cadres Sportifs (BECS) sont prévues en 2014. La préparation finale et la mise sur pied de la sélection définitive sont de leur côté programmées pour 2015. Le montant total du projet s’élevant à Rs 1 265 000.
Il est à noter que la préparation finale sera dominée par un suivi et bilan personnalisé à l’occasion des championnats nationaux et un stage avec des lutteurs et lutteuses européens. Ce stage devant se dérouler au cours du mois d’avril. La dernière touche sera donnée à travers un stage prévu à Rodrigues en juillet et concernera vingt éléments.
Pour rappel, la lutte avait offert à Maurice ses premières médailles d’or lors des derniers JIOI. Et ce, par l’entremise de Clairmène Albert, Danielle Roussety et Joanna Yong Chen Yin. Outre l’édition 2007, cette discipline a été à l’agenda des JIOI de 1990 à Madagascar et ceux de 1998 à La Réunion.