En ce début de saison, les lutteurs mauriciens sont fortement sollicités. Après des regroupements avec des techniciens étrangers, ils étaient engagés samedi dernier dans les championnats nationaux à Vacoas. Le lendemain, le grappling (autre style de cette discipline) était au programme, avant la tenue du premier tournoi de l’océan Indien de la croche.
Ces sorties ont permis une première détection en vue des échéances internationales, dont les Jeux des îles de 2015. « Le but est de se retrouver avec une équipe compétitive dans toutes les catégories. Les Jeux de la Francophonie dans un premier temps, les Jeux d’Afrique et les Jeux des îles à plus long terme sont les échéances où il faudra briller. Nous avons espoir, car cette discipline est en progrès », explique Frédéric Rubio, expert de la Fédération internationale des lutttes associées (FILA).
Au cours de ces championnats nationaux, les titres de meilleurs techniciens sont revenus à Lalaian Rakotoarison et Katoiska Pariadeven. La palme de la meilleure équipe a été acquise par Rodrigues, qui a surtout fait la différence au niveau féminin. Par contre, on aura noté une bonne prestation des lutteurs de Port-Louis du côté masculin. Reste que des équipes telles que Rivière-du-Rempart, Curepipe et Vacoas-Phoenix ont également tiré leur épingle du jeu.
Quant à la compétition de la crosse, elle a été dominée par les représentants de l’île de La Réunion, sans doute plus aguerris à cette discipline.