Les jeunes Rodriguais Ricaud Ravina et Michael Guillaume auront une belle occasion de donner une nouvelle orientation à leur carrière de lutteurs. Repérés au cours d’un stage de la CONFEJES tenu à Madagascar en novembre de l’année dernière, ils ont été retenus pour intégrer le Centre de la Fédération internationale des luttes associées (FILA) au Sénégal. À partir de là, ils pourront peaufiner leur préparation en vue des championnats d’Afrique et du tournoi qualificatif en vue des Jeux Olympiques de Londres prévus au Maroc en mars prochain.
Au cours d’une rencontre avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, hier en fin de matinée, Frédéric Rubio, expert de la FILA, a mis en exergue le potentiel des deux Rodriguais. « La chance avait été donnée à deux Malgaches deux ans de cela. Cette fois, nous avons cru dans les possibilités de Ricaud Ravina et Michael Guillaume. Ils possèdent le potentiel pour défendre les couleurs mauriciennes aux Jeux Olympiques de 2012, ou sinon de 2016. Il leur faudra un travail régulier pour atteindre le haut niveau. »
Reste que les deux lutteurs se réjouissent de cette opportunité qui leur est offerte. D’ailleurs, Ricaud Ravina (18 ans), originaire de Camp Baptiste à Mont Lubin, s’est déjà affirmé sur la scène continentale avec une médaille de bronze acquise aux championnats d’Afrique cadets en 2009. Triple champion national chez les -66 kg, il s’apprête à être à la hauteur des attentes placées en lui.
« Ce stage me permettra de hausser mon niveau et d’approfondir mes connaissances. Je m’attends également à une bonne prestation aux championnats d’Afrique et mon ambition demeure de me qualifier pour les Jeux Olympiques. » Une confiance absolue donc pour celui qui s’est lancé dans cette discipline huit ans de cela sous la férule de Cléméne Albert.
De son côté, Michael Guillaume possède à son tableau de chasse les titres nationaux chez les -60 kg et une médaille d’or lors d’un tournoi à Madagascar. Habitant de Citronnelle, cet employé de restaurant veut croire en ses possibilités. « Il faudra tout donner afin d’atteindre le meilleur niveau possible lors des compétitions internationales. Certes, les séances d’entraînement sont parfois dures, mais le travail paie. »
D’ailleurs, il se veut reconnaissant envers l’entraîneur national, Alec Albert, qui l’a découvert voilà déjà huit ans. Outre ces deux lutteurs, Joyce Milazar sera également en action aux championnats d’Afrique. Pour rappel, elle avait décroché la médaille de bronze lors de la dernière édition tenue au Sénégal l’année dernière.
Au cours de la rencontre d’hier, la possibilité qu’un Centre pour la région océan Indien ouvre ses portes à Maurice a été évoquée. D’ailleurs, la FILA compte lancer plusieurs centres à travers le monde, comme cela est le cas en athlétisme. Il est également que d’autres entraîneurs se trouvent actuellement à Maurice dans le cadre de stages de formation, des championnats nationaux de lutte libre prévus demain à Vacoas et du Tournoi de l’océan Indien de grappling et de la Croche qui se dérouleront dimanche au même endroit. Ces autres entraîneurs sont Cédric Certenais pour le grappling et le Mixed Martial Arts et Jérôme Sanchez pour la Croche.
La possibilité que la lutte soit à l’agenda des prochains Jeux des îles à la Réunion en 2015 a également été évoquée au cours de cette rencontre.