La Fédération mauricienne de Lutte (FML) organisera aujourd’hui au centre national de lutte, à Vacoas, sa compétition nationale. Une compétition qui verra la participation de 12 lutteurs rodriguais. Selon l’entraîneur Alec Albert, qui accompagne le groupe avec la présidente Clairmène Roussety, l’objectif sera de réaliser d’abord de bonnes performances afin de pouvoir ensuite aspirer à une place en sélection. Car sont prévus en mai prochain, les championnats d’Afrique cadets, juniors et seniors en Egypte.
Cela fait une année que Rodrigues n’a pas été invitée à participer à une compétition de la FML. Au niveau du comité régional de l’île, aussi bien qu’à la Commission de la Santé et des Sports, ce changement d’attitude dit-on, ne peut que bénéficier aux lutteurs. Pour ce retour sur la scène nationale, Alec Albert espère voir ses protégés réaliser de bonnes performances à cette compétition réservée aux lutteurs des catégories school boys, minimes, cadets, juniors et seniors. Il n’empêche que le manque de préparation ne joue pas en faveur des Rodriguais. « Le fait que nous avons été informés sur le tard n’a guère arrangé les choses. Nous n’avons pas été en mesure d’effectuer une grosse préparation physique. Cela fait que nous avons été contraints de mettre l’accent sur la technique et aussi sur un travail psychologique », a-t-il déclaré.
 Pour Alec Albert, il a fallu opter pour des lutteurs qui ne sont pas à l’école pour cette compétition. « Les classes viennent de reprendre et il n’était pas évident que nous fassions déplacer des étudiants », a-t-il fait remarquer. Malgré cela, Rodrigues pourra compter sur une équipe au sein de laquelle on retrouve sept lutteurs qui ont brillé lors du dernier tournoi de Noël tenu en décembre dernier à La Réunion. De cette équipe, on retrouve les quatre éléments féminins que sont Katouskia Pariadhaven (-69 kg junior), Vierginette Emilien (-53 kg senior), Nathalia Guillaume (-52 kg cadet) et Chloé Grandcourt (-56 kg cadet) et trois lutteurs masculin, à savoir James Ivan Raphaël (-70 kg senior), Jean-Jacques Colson Prudence (-63 kg senior) et Rosario Meunier (-54 kg cadet).
Les cinq autres lutteurs retenus pour cette compétition sont les seniors Hercule Jolicoeur (-97 kg), Nathan Prosper (-85 kg), Jean-Daniel Edouard (-74 kg), Rico Ravina (-70 kg) et Jokenson Guillaume (-65 kg). Pour Alec Albert, ces cinq lutteurs risquent de manquer de repère dans le sens où cela fait une année qu’ils n’ont pas été en compétition. « C’est la raison pour laquelle nous avons opté pour un gros travail au niveau psychologique. Il n’empêche que tout le monde est très motivé pour ce retour sur la scène nationale. Ils sont tous déterminés à bien faire, car notre objectif est de retrouver la sélection et de viser une participation aux championnats d’Afrique en Egypte », a expliqué Alec Albert.