La lutteuse rodriguaise Joyce Milazar, première médaillée (bronze) mauricienne lors des Jeux de la Francophonie, en septembre dernier, en France, a annoncé hier, à l’issue d’une conférence de presse à l’hôtel Cococono, à Rodrigues, sa décision d’arrêter la lutte. Selon Joyce Milazar, ce sont les agissements de la Fédération mauricienne de Lutte à l’encontre du comité régional de Rodrigues et de ses lutteurs qui l’ont poussée vers la sortie. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase demeure la déclaration du président de la FML, Richard Papie, au sujet des bourses olympiques. « Richard Papie a dit m’avoir contacté. Ce qui est totalement faux puisqu’il ne m’a jamais téléphoné. Je me sens tellement humiliée par rapport à cette situation que j’ai décidé de mettre un terme à ma carrière de lutteuse. J’en ai parler à l’entraîneur Alec Albert qui m’a demandé de reconsidérer ma décision. Mais trop c’est trop. Je n’en peux plus de la façon de faire de la fédération à l’encontre de la lutte rodriguaise », a-t-elle déclaré.