Le premier trimestre (juillet-septembre 2015) de l’exercice financier 2014-15 a démarré sur les chapeaux de roue pour le groupe hôtelier Lux* Resorts alors que le deuxième trimestre (octobre-décembre 2015) s’annonce des plus prometteurs. « Nos hôtels roulent comme des TGV (trains à grande vitesse, Ndlr) », a déclaré Paul Jones, Chief Executive Officer (CEO) du groupe, lors d’une rencontre cette semaine avec les analystes financiers et la presse.
La croissance des opérations de LUX* Resorts devrait se poursuivre en 2014-15 si les conditions économiques générales ne se détériorent pas, estime la direction du groupe hôtelier. L’exercice 2014-15 a été une « outstanding year », estime Paul Jones au vu des résultats produits : chiffre d’affaires de Rs 4,6 milliards, contre Rs 3,8 milliards en 2013/14; profits nets de Rs 368 millions (+36%); taux d’occupation général de 77% (71% en 2013-14); revenus par chambre disponible de Rs 5 353 (+14%); baisse du montant des dettes (de Rs 5,3 milliards à Rs 4,1 milliards); et taux d’endettement réduit (de 55% à 42%). « Les indicateurs sont au vert et le crédit va à toute l’équipe de LUX* Resorts », a déclaré Paul Jones en présence d’Arnaud Lagesse, président du conseil d’administration, et de Désiré Elliah, directeur financier.
Le groupe, souligne le CEO, devient de plus en plus solide. « Nous pratiquons une gestion stricte du rendement sur les revenus », fait-il ressortir. Sur la base des informations provenant des tour-opérateurs et des réservations, la direction de LUX* Resorts affiche une grande confiance dans la progression des résultats. « We see growth coming through 2016 », a indiqué Paul Jones, et ce malgré le fait qu’une révision à la hausse des tarifs a été décidée pour la nouvelle saison démarrant en novembre prochain. Revenant sur les performances des établissements du groupe, Paul Jones s’est réjoui de la bonne tenue de LUX* South Ari Atoll, aux Maldives, de la réouverture avec succès de LUX* Belle-Mare, après des travaux de rénovation, alors qu’à La Réunion, où le groupe assure la gestion de l’hôtel Le Récif et d’un complexe 5 étoiles à St-Philippe, les perspectives sont encourageantes.
Le groupe consentira des investissements de l’ordre de USD 26 millions pour la rénovation de son établissement existant aux Maldives. Il a en outre signé un contrat de gestion à long terme d’un « resort de 60 villas privées de luxe » sur cet archipel. En Chine, un deuxième hôtel géré par LUX* Resorts sera également opérationnel en décembre 2015.
Tout en insistant sur la formation du personnel et ses retombées positives sur les relations avec la clientèle, Paul Jones fait remarquer que le « taux de satisfaction » des clients se situe aujourd’hui à 91,6%, alors qu’il était de 80% il y a environ cinq ans. « Nos clients assurent la gestion de notre marque », a ajouté le CEO.