Une trentaine d’entraîneurs mauriciens et rodriguais a été conviée à un MA Confederation Coaching Course pour encadrer les jeunes. La formation a débuté hier matin au centre technique de la Mauritius Football Association (MFA) à Trianon et prendra fin ce vendredi. C’est Govind Thondoo, instructeur à la FIFA, qui conduit ce Specific Youth Coaching Course.
Lors de la cérémonie d’ouverture hier matin à la MFA, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a salué cette démarche de la FIFA, à travers Govind Thondoo, pour permettre aux entraîneurs ayant pour mission de former et d’encadrer les jeunes footballeurs de consolider leurs connaissances.
« La formation reste un élément vital dans la progression. Il faut toujours apprendre et aussi se remettre en question de temps en temps. Cette formation tombe à point dans la mesure où nous misons désormais sur la professionnalisation du football à Maurice. Je remercie la FIFA pour avoir organisé ce Specific Youth Coaching Course qui sera, j’en suis certain, bénéfique aux entraîneurs des jeunes », a déclaré d’emblée le ministre Ritoo.
Ce dernier fait ressortir qu’un entraîneur joue un rôle central au sein d’une équipe et c’est lui qui détermine le fonctionnement de ses joueurs. Le ministre Rtoo a toutefois rappelé aux entraîneurs présents que même s’ils étaient de bons joueurs à leur époque, le coaching est autre chose et que le football, dans son ensemble, évolue rapidement.
Devanand Ritoo a mis l’accent sur l’avènement du football professionnel qui sera bientôt une réalité à Maurice et ce, grâce au promoteur Georges Chung, avec la collaboration de la MFA. Pour le ministre de la Jeunesse et des Sports, lorsqu’on parle de professionnalisation, cela doit être à tous les niveaux.
« Le gouvernement, à travers le MJS, est partie prenante dans la professionnalisation du football sous certaines conditions pour financer les équipes. D’abord, nous voulons que les coaches des dix équipes concernées possèdent les qualifications requises pour diriger une équipe participant à ce championnat professionel. Nous imposons aussi à chaque groupe une équipe féminine et une formation masculine U20. Le gouvernement mettra aussi les stades à la disposition de la Professional Football League Mauritius », a-t-il ajouté.
Dans le souci d’assurer la formation des jeunes, le ministre indique que le directeur technique national, avec son équipe, aura un rôle important à jouer dans quelques semaines avec la mise en place d’une nouvelle structure nationale.
Devanand Ritoo a souligné qu’il est grand temps de rehausser le niveau du football mauricien. Il considère que l’équipe nationale devrait être la vitrine du football local mais, malheureusement, tel n’est pas le cas et c’est la raison pour laquelle il estime nécessaire que tous les partenaires se réunissent pour relever ce défi.
La mentalité, juge le ministre, doit évoluer afin de faire de progrès. « On ne peut parler de professionnalisme tout en restant amateur. Nous devons désormais penser autrement pour le bien de notre football ». Il se dit certain que ce projet sera un succès puisque les choses bougent dans la bonne direction et que le paysage footballisque change graduellement.
Le vice-président de la MFA, Prem Jodha, a remercié la FIFA, par le biais de Govind Thondoo, pour la tenue de ce MA Confederation Coaching Course. Il a demandé aux entraîneurs d’en profiter au maximum afin de pouvoir augmenter leurs connaissances et par la suite de mettre en pratique ce qu’ils ont acquis au profit jeunes.
Prem Jodha a informé l’assistance que le président de la MFA, Samir Sobha, accompagné de Georges Chung et Sada Vuddamalay, sont actuellement à Zurich pour rencontrer le président de la FIFA Sepp Blatter et qu’ils présenteront le projet de Professional Football League Mauritius qui devrait démarrer durant le week-end 18-19 octobre.
Prenant la parole, Govind Thondoo, s’est dit heureux de pouvoir conduire une telle formation pour ses compatriotes. Il a rappelé que la dernière formation axée sur les jeunes remonte à 2012. « Il était grand temps de se mettre à jour. La FIFA encourage la formation, particulièrement aux jeunes. C’est une occasion à saisir », a-t-il indiqué.