Autonomiser les femmes à travers le pays. C’est dans cette optique que le MACOSS implémente le Women Empowerment Programme (WEP), avec le soutien de la National CSR Foundation. L’objectif: renforcer leur confiance en soi ainsi que leurs capacités, et développer leurs compétences en leadership afin qu’elles puissent mieux participer à la prise de décision à plusieurs niveaux.

Le programme comprend la formation des formateurs et celle des femmes vulnérables, défavorisées et pauvres dans diverses régions de Maurice. Le WEP consiste également à organiser des study tours, des visites et des réunions avec des ONG. « De nos jours, on peut constater que les femmes sont sous-représentées dans les conseils, que ce soit conseils de village, de district et autres. Elles ne représentent qu’un taux de 30% dans une société toujours dominée par les hommes. D’où la raison pour laquelle nous proposons ce programme, afin de former et autonomiser les femmes. Nous leur offrons également un encadrement afin qu’elles puissent participer aux procédures “decision-making” », affirme Dana Chengan, président du MACOSS.

La première phase du projet sera la formation de 40 formatrices, qui s’étendra sur six jours en janvier. La formation sera axée sur le développement communautaire, le leadership, la bonne gouvernance et la collaboration stratégique avec d’autres parties prenantes.

Un atelier de Training of Trainers, étalé sur trois jours, sera organisé pour préparer les 40 formatrices en termes de connaissances, d’aptitudes et de compétences en vue de former par la suite les femmes vulnérables, défavorisées et pauvres. Le soutien du NPCC est sollicité pour mener à bien l’atelier et assurer le transfert réussi de l’apprentissage. L’atelier comprendra un volet résidentiel. Par ailleurs, des study tours seront organisés en avril prochain afin que les 40 femmes se familiarisent avec les manières d’opérer des conseils locaux, des ONG et d’autres institutions.

La seconde phase prévoit la formation d’environ 150 femmes vulnérables, défavorisées et pauvres dans cinq régions de Maurice. Les femmes leaders formées animeront un atelier de cinq jours avec le soutien des mentors de MACOSS et du NPCC. Afin d’encourager la participation des femmes aux ateliers de travail, des dispositions ont été prises afin de leur offrir des repas et de payer leurs frais de transport.