La première édition de la Dry Day, organisée par la Mauritius Council of Social Services, a été marqué par le vote de trois résolutions pour dire non à l’alcool. Cette journée sans alcool s’est déroulée à Rose-Hill lundi et a réuni plusieurs ONG avec pour objectif de sensibiliser la société sur les méfaits de l’alcool.
La Dry Day organisée en collaboration avec plusieurs ONG, avait pour principal objectif de conscientiser la population sur les méfaits de l’alcool à travers une marche pacifique dans les rues de Rose-Hill lundi matin. Cet événement a donné lieu au vote de trois résolutions pour dire non à l’alcool. Une lettre sera adressée au Premier ministre Navin Ramgoolam pour qu’une journée sans alcool, avec force de loi, soit décrétée à partir de l’année prochaine ; une interdiction formelle de vendre des boissons alcoolisées durant les heures de classes pour ainsi réduire l’accessibilité de l’alcool aux collégiens et mineurs ; la mise en place d’un comité national composé d’ONG, de représentants de la société civile et des autoritées concernées pour se pencher sur ce phénomène. Mais le président de la MACOSS, Denis Grandport ne compte pas s’arrêter là : « Nous devons continuer à mener une campagne de sensibilisation dans les endroits où les gens consomment des boissons alcoolisées et leur expliquer, on the spot, les méfaits de cette pratique ». Car dit-il, « Toute occasion est prétexte pour mettre une bouteille d’alcool sur table. Ceux qui en consomment ne réalisent pas que l’alcool abîme la cellule familiale, engendre des difficultés financières et détruit la société ainsi que notre santé ».
Et de conclure : « L’alcool est à la porter de tous mais la loi n’est pas assez rigide sur ce sujet. Nous devons revoir les lois concernant l’alcool pour sauver notre société. Nous devons aussi avoir la volonté et les outils nécessaires pour que les ONG puissent combattre ce fléau. Je crois qu’avec persévérance nous atteindrons les objectifs fixés. Il faut que les parties prenantes travaillent à l’unisson pour combattre le problème… ».
Dans la cour de la municipalité de Beau-Bassin Rose-Hill, plusieurs personnalités dont Ben Buntipilly, conseiller spécial au bureau du Premier Ministre en matière de sécurité routière, Sheila Bappoo, ministre de la Sécurité sociale, et Mireille Martin, ministre de l’Égalité des genres, et le maire de BB-RH Norbert Froget sont intervenus lors de cette journée.