Photo de la mobilisation par les forces de l’ordre dans les rues de Tana, mercredi matin, envoyée par un Mauricien en attente d’être rapatrié

Des Mauriciens et aussi des résidents confinés à Tananarive, la capitale de Madagascar, ont été pris de court par une importante mobilisation des forces de l’ordre, composées de l’armée, des gendarmes et parachutistes, dans la matinée de mercredi.

Cette présence qui avait pour but de maintenir le respect du confinement national dans les rues de Tana, a cependant inquiété les étrangers, dont les Mauriciens qui devaient se rendre au supermarché pour se ravitailler. Pour cause les étrangers sont les premiers à être interpellés et placés en garde à vue dans des conditions inquiétantes. Depuis que la Grande Île a initié le confinement national, la tension est montée d’un cran dans la capitale.