Photo d'illustration

La Grande île étant transformée en véritable plate-forme pour la distribution d’héroïne dans la région, les passeurs malgaches donnent du fil à retordre aux autorités mauriciennes, forçant l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) à redoubler de vigilance au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport. Sur le plan local, la lutte contre le gandia se poursuit avec des limiers de l’ADSU procédant à la destruction d’une importante quantité sur la montagne Corps de Garde et à l’arrestation de deux suspects sur les lieux.
Le week-end dernier, alors que l’ADSU avait pris en filature une passeuse malgache avec 24 boulettes d’héroïne (250 grammes) dissimulées dans les poignets métalliques de ses valises, un autre ressortissant malgache, un homme d’affaires d’une trentaine d’années, passait à travers les filets de contrôle. Il transportait 73 boulettes de drogue, de 813 grammes, dans son tube digestif.
Mohammed Houssen, qui n’était pas à son premier déplacement à Maurice, avait été retrouvé mort mercredi dans un appartement à Grand-Baie. Une des boulettes de drogue avait éclaté dans son intestin. Il a succombé à un oedème pulmonaire. L’ADSU et la CID de Grand-Baie, qui travaillent de concert, tentent de remonter le réseau qui devait prendre livraison de cette importante cargaison. Le répertoire du téléphone cellulaire saisi dans l’appartement devrait révéler ses secrets en début de semaine.
Une autre passeuse malgache avait eu moins de chance ce même jour vu que la technique de faire passer de la drogue dans des tubes métalliques des valises a été démasquée. Sur la base des informations obtenues lors de l’interrogatoire de la Malgache, les contacts mauriciens, soit trois au total, dont un bouncer de Grand-Baie, ont été appréhendés lors d’une opération de control delivery dans la nuit de samedi à dimanche dernier.
Dans la journée d’hier, sur la base d’informations recueillies sur le terrain, une escouade de l’ADSU de Rose-Hill avait escaladé le Corps de Garde sur le versant en face de la montagne St-Pierre. Leurs efforts furent récompensés quand une importante quantité de gandia a été déracinée et saisie.
Les deux planteurs de gandia présumés, Parash Gokhool, 38 ans, et Vekram Nuthoo, 23 ans, qui se trouvaient dans les parages lors de la descente de l’ADSU, ont été appréhendés. Une arme à feu et des balles .22 se trouvaient également sur les suspects. Ils devront comparaître devant le tribunal de Rose-Hill demain matin et seront reconduits en cellule policière à des fins d’enquête.