Le Premier ministre Navin Ramgoolam a reçu hier à son bureau le président de la haute autorité de la transition de Madagascar, Andry Rajoelina, qui était en vacances dans l’île en compagnie des membres de sa famille. « Toutes les conditions sont maintenant réunies pour l’organisation des élections dans un climat serein et assurer un retour à l’ordre constitutionnel », a déclaré le président de la Haute autorité de la transition de Madagascar.
Pour sa part, le Premier ministre Navin Ramgoolam a insisté sur le fait « qu’un retour à l’ordre constitutionnel sera bénéfique non seulement au peuple malgache, mais également aux pays de la région ». « Il est impératif qu’il y ait une levée des sanctions internationales qui pèsent sur Madagascar car celles-ci portent, avant tout, préjudice au peuple malgache », a affirmé Navin Ramgoolam.
Andry Rajoelina a remercié le Premier ministre pour le soutien indéfectible de Maurice au peuple malgache durant la période de crise. Il a estimé que Navin Ramgoolam a joué un rôle prépondérant en vue de trouver une solution permettant un retour à l’ordre constitutionnel à Madagascar.
Le chef du gouvernement mauricien a félicité Andry Rajoelina pour avoir accepté le verdict de la Cour électorale spéciale de Madagascar et pour avoir décidé de ne pas aller de l’avant avec sa candidature aux prochaines élections présidentielles.
La Cour électorale spéciale de Madagascar a décidé la semaine dernière de rejeter trois candidatures controversables à savoir celles d’Andry Rajoelina, de Laloa Ravalomanana et de Didier Ratsiraka. Ce qui a permis de fixer la date pour le premier tour des élections présidentielles malgache au 26 octobre prochain soit avec près d’une année de retard.
Lors du Sommet de la SADC à Lilongwe au Malawi, la proposition du Premier ministre pour qu’un signal fort soit envoyé aux dirigeants malgaches pour permettre à Madagascar de sortir de la crise avait été acceptée à l’unanimité.
Le Premier ministre a affirmé récemment qu’il avait menacé de retirer la contribution mauricienne de 500 000 dollars en vue de l’organisation des élections.
La mouvance de Rajoelina sera représentée aux élections présidentielles par le ministre des Finances malgache Hery Rajaonarimampianina.
Par contre, Laloa Ravalomanana n’a pu trouver un substitut, ayant dépassé le délai fixé pour le faire hier.