Construit au pied du massif de l’Isalo, le village est réputé pour ses parcours de trekking. Mais depuis quelques mois ses habitants vivent dans la terreur des bandits responsables d’attaques quasi quotidiennes. Une situation qui attire l’attention de tout le pays et de la communauté internationale.
En quelques minutes le village devient désert. Les échoppes de boissons et de nourriture et les boutiques ferment. Même la marchande de viande et de langues de zébu grillées remballe ses affaires pendant que les habitants se hâtent chez eux. Bientôt 21h, l’animation conviviale sur ce tronçon de la RN7 s’arrête soudainement. Et plus personne n’osera mettre le nez dehors.