Le congrès régional organisé hier à Pointe-Canon par le Constituency Labour Party de la circonscription Mahébourg/Plaine Magnien (No 12) a été marqué par une sortie en règle des principaux orateurs du Ptr contre le MSM. Le Deputy Prime Minister Rashid Beebeejaun en a profité pour affirmer n’avoir touché « aucun dividende ni avant ni après la vente de la clinique MedPoint ».
Rentré au pays la semaine dernière après avoir participé à l’Assemblée générale des Nations unies, le ministre des Affaires étrangères a parlé de la « guerre psychologique » qui a été lancée par l’opposition dans la perspective de l’entrée parlementaire dans 15 jours. Arvin Boolell n’a, comme les autres orateurs, pas fait de cadeau au MSM et à son leader. « Il est plus facile d’exorciser le MMM que le MSM », a-t-il lancé.
M. Boolell a aussi affirmé qu’il est important de respecter les institutions « que vous soyez président de la République, Premier ministre ou leader de l’opposition ». Ce n’est pas la première fois qu’il fait une déclaration pour exprimer le sentiment du Ptr vis-à-vis du MMM.
Lors du congrès organisé à Rose-Belle, le ministre avait fait comprendre que si le Premier ministre voulait discuter des réformes avec le leader de l’opposition, ce dernier ne pouvait pas refuser. Vendredi Navin Ramgoolam avait, lui, fait comprendre que « malgré ses défauts, Paul Bérenger ne pouvait être comparé à Pravind Jugnauth ».
Le DPM et deputy leader du Ptr, qui était présent à Pointe-Canon hier matin, a profité pour éclaircir ses relations avec la clinique MedPoint ; Rashid Beebeejaun a expliqué que ses proches et lui ont créé une société pour investir Rs 100 000 dans le capital de cette clinique. Il a affirmé avoir commis une erreur en y acquérant des actions. « Je demande pardon pour cela », a-t-il dit en précisant n’avoir « jamais touché de dividendes ni avant ni après la vente de la clinique ».
Plusieurs orateurs, dont Lormesh Bundhoo et Hervé Aimée, ont par ailleurs cité le président de la République Anerood Jugnauth. Vasant Bunwaree, qui était hier dans sa circonscription, s’est aussi adressé à l’assistance.