Somduth Dulthumun, le président de la Mauritius Sanathan Dharma Temples Federation, a lancé plusieurs appels hier pour que le pèlerinage à Grand-Bassin dans le cadre de la fête Maha Shivaratree se déroule dans les meilleures conditions, avec notamment plus de discipline sur les routes.
Le président de la République Kailash Purryag et le Premier ministre Navin Ramgoolam seront les invités d’honneur aux célébrations officielles organisées par la MSDTF lundi à Grand-Bassin en présence de plusieurs autres dignitaires et d’un millier de pèlerins étrangers venant de l’Inde, de l’Afrique du Sud et des Pays-Bas. Navin Ramgoolam et son épouse Veena participeront également au Ganga Pooja qui se déroulera aux abords du lac. Ce rituel sera pratiqué comme c’est le cas actuellement à Haridwar en Inde. Le chef du gouvernement s’adressera ensuite aux pèlerins. Le public aura aussi droit à un spectacle animé par une troupe culturelle de l’Inde, le Mahatma Gandhi Institute et les élèves du centre culturel Indira Gandhi. Le Maha Shivaratree sera aussi célébré au Kailashnath Mandir à Rodrigues.
Somduth Dulthumun a fait les éloges du président de la Task Force Anil Bachoo pour l’agrandissement de la route à Bois-Chéri et à Mare-aux-Vacoas ainsi que d’autres facilités mises en place pour que les pèlerins puissent accomplir les rituels dans la sérénité.
Environ 400 000 dévots sont attendus à Ganga Talao. Les pèlerins du Nord convergeront vers le lac sacré à partir de demain pour recueillir de l’eau sacrée qu’ils verseront jeudi sur le shivling, le symbole de Shiva. Les dévots entament les derniers préparatifs concernant les kanwars colorés qu’ils porteront sur les épaules durant la longue marche vers le lac sacré.
La MSDTF procédera à une distribution gratuite de nourriture en collaboration avec l’Espérance Trébuchet Hindu Association du 22 au 26 février à Grand-Bassin. Somduth Dulthumun a parlé de la nécessité de fabriquer de petits kanwars pour les porter sur les épaules jusqu’au lac sacré « afin de ne pas incommoder les autres pèlerins et le public en général. Les grands kanwars portés en groupes de plusieurs personnes sont très gênants pour les véhicules de service d’urgence ». Il a aussi demandé aux dévots de ne pas laisser sur place les offrandes car les noix de cocos peuvent devenir une source de pollution. « Les noix de cocos en état de décomposition rendent l’eau impure et il est de notre devoir de garder le lac propre ». Il a aussi fait un appel pour que les toilettes soient nettoyées 24 h sur 24 pour éviter les problèmes de l’année dernière, où les toilettes avaient débordé.