À l’occasion de la fête Maha Shivaratree, la route principale reliant Candos à La Marie sera décrétée no-parking zone durant les trois derniers jours précédant le jour J et ce, afin de faciliter la fluidité de la circulation, a fait ressortir le président de la National Taskforce – Maha Shivaratree 2016, le ministre Nando Bodha, lors d’une conférence de presse à Port-Louis hier. Il a aussi indiqué que des autobus spéciaux de la Corporation nationale de transport (CNT), seront mis à la disposition des pèlerins à partir de ce week-end, entre Vacoas et le Ganga Talao, à Rs 30 le trajet.
Les membres de la Taskforce encouragent les pèlerins à ne pas attendre les derniers jours pour se rendre à Grand-Bassin. Pour les trois derniers jours du pèlerinage, 50 000 voitures y sont attendues et le gouvernement et ses partenaires font un effort pour garder le trafic fluide, souligne M. Bodha. Outre le décret d’une no-parking zone entre Candos et La Marie durant les trois derniers jours précédant la fête, une déviation sur 4,6 kilomètres est aussi prévue entre Glen-Park et La Marie et une nouvelle aire de stationnement aménagée. À partir de ce week-end, 50 autobus additionnels seront mis à la disposition des pèlerins entre Vacoas et le lac sacré.
Le comité rassure le public que toutes les dispositions seront prises pour assurer la sécurité des pèlerins à tous les niveaux. Selon le ministre Raj Dayal, un système d’alerte permanent est également prévu.
La police annonce l’installation de deux écrans LED à Diolle et à Caroline pour diffuser des images en permanence sur la situation à Grand-Bassin et du trafic routier. Le responsable de la police annonce aussi la présence de deux drones qui survoleront le lac sacré. Tout cela permettra au public de se tenir informé de la situation, fait ressortir un responsable de la police. Des agents de police assureront une patrouille permanente à moto et à vélo. Au total, 900 policiers sont déployés sur une base quotidienne dont 45 motards additionnels. Un service SMS est aussi mis à la disposition des pèlerins pour qu’ils puissent avoir des informations sur le pèlerinage.
Pour ce qui est du temps, M. Mungra des services météorologiques affirme qu’aucune formation cyclonique ni de tempête ne sont prévues. Toutefois, avec le temps pluvieux qui prévaut en cette période de l’année, il conseille la prudence. Une page spéciale Maha Shivaratree est prévue sur le site internet de la météo pendant toute cette période et un bulletin radiophonique quotidien donnera les nouvelles du temps, à 7 heures. Les membres de la Taskforce indiquent que tout est fait pour maintenir les lieux propres.
Le ministre de l’environnement annonce, pour sa part, la mise en place d’un système de compostage. Ainsi, tous les produits périssables – fruits, légumes et autres – seront transformés en compost pour être utilisés sur place. Raj Dayal demande ainsi aux pèlerins soit de ramener leurs produits chez eux après les prières, soit de les disposer dans des poubelles dédiées. Cette action vise à maintenir les lieux salubres et à diminuer le trafic routier, notamment en ce qui concerne le nombre de camions qui devraient être sollicités pour les transporter vers un lieu de déversement. Il indique que cette année, il y aura aussi moins de déchets plastiques à Grand-Bassin et souligne que la Taskforce proposera une solution pour réduire l’utilisation du nombre de gobelets en plastique également. Il en appelle à la responsabilité des pèlerins et des touristes, qui font le déplacement en grand nombre pour l’événement.
Le ministre des Arts et de la Culture, Dan Baboo, a annoncé la venue d’une troupe indienne sous l’accord-cadre culturel avec la Grande Péninsule. Les spectacles seront programmés sur place de sorte à ce qu’un maximum de pèlerins puissent y assister. Le ministre des collectivités locales, Anwar Husnoo, souligne pour sa part que son ministère travaille en collaboration avec tous les départements pour faciliter le pèlerinage.
La conférence de presse a eu lieu en présence des représentants des divers corps parapublics impliqués dans le bon déroulement des opérations et des représentants des sociétés socioculturelles.