Le pandit Sanjay Youdhisteer Munbodh attire l’attention des pèlerins du Maha Shivaratree sur l’importance de l’eau en cette période de manque de pluies qui affectent le pays depuis les 21 derniers mois.
« La fête Maha Shivaratree est axée sur l’eau et elle offre une grande occasion aux dévots et au grand public de prendre conscience du fait que l’eau est devenue une ressource rare », lance le pandit Sanjay Youdhisteer Munbodh à l’occasion du pèlerinage vers le lac de Grand-Bassin. Il cite à cet égard le Ramayana, le chapitre sur Uttarkand, où l’on parle de stratégie durable de l’eau à des fins domestiques avec l’accent sur la sécurité alimentaire.
Selon le pandit, le but ultime de Maha Shivaratree devrait être centré autour d’une utilisation judicieuse de ressources tels l’eau, les fruits, la nourriture et aussi l’énergie. Sanjay Munbodh offre en cette période de Maha Shivaratree quelques « green measures » afin de sensibiliser les dévots à la nécessité de prévenir le gaspillage.
Ne jetez pas de pièces de monnaie dans le lac de Grand-Bassin prétextant que les voeux seront réalisés. Mettez-les plutôt dans les « donation boxes  ». Après les prières, enlevez toutes les offrandes car si elles restent sur place, elles vont pourrir et polluer ainsi l’environnement. « Plusieurs centaines de milliers de sessions individuelles de prières ont lieu durant cette période au bord du lac. La pression sera trop grande sur le lac qui est trop petite pour contenir autant d’offrandes », souligne le pandit Sanjay Munbodh.
Le pandit estime aussi que le nettoyage du lac coûte énormément en termes de main-d’oeuvre et de transport. « Nos offrandes sont-elles destinées à être ramassées par le service de voirie ? » s’interroge Sanjay Munbodh. « Nous achetons ces produits, nous les transportons au nom de Shiva et nous les laissons pourrir délibérément pour être enfouis plus tard à Mare-Chicose », déclare-t-il.
Sanjay Munbodh demande aux dévots qui ne vont pas à pied de prendre l’autobus au lieu de se rendre en voiture vers le lac de Grand-Bassin à cause de la congestion routière. Parmi ses autres conseils, le pandit demande aux hindous de collecter l’eau des pluies pour laver les temples et autres salles, et de ne pas polluer les routes lors de la marche. Il leur rappelle par ailleurs que le pèlerinage est fondé sur le sacrifice et la discipline. « Ce n’est pas un fun-walk… Donc, ne gaspillez pas votre énergie mentale et spirituelle. »