Un couple résidant Mahébourg a vécu une expérience traumatisante jeudi. Ce jour-là, trois malfrats, armés de sabres, ont en effet séquestré les deux victimes dans leur maison pendant plus d’une heure, les individus n’acceptant de quitter le domicile qu’après avoir reçu Rs 10 000.

Dans une plainte à la police, le propriétaire de la maison, âgé de 26 ans, avance qu’il regardait la télé avec son épouse vers 18h quand il a entendu du bruit. Sans avoir le temps de réagir, il est tombé sur trois hommes, dont un s’était dissimulé le visage sous une cagoule. Le jeune homme a toutefois reconnu les deux autres, qui résident Cité La Chaux et avec qui il a déjà eu des différends dans le passé. Le plaignant avance que les trois individus se sont mis à le frapper avec le manche de leur sabre tout en lui donnant des coups de pied.

Un dénommé Vicenzo lui a ensuite réclamé de l’argent, alléguant que la victime lui devait cette somme. Mais le jeune homme a insisté sur le fait qu’il n’avait aucune dette. Le groupe de malfrats a alors fermé la maison à clé, empêchant ainsi le couple de sortir. Les individus ont alors demandé au jeune homme de se débrouiller pour trouver Rs 10 000 s’il souhaitait rester en vie. Le ton étant menaçant, le plaignant a tenté de les faire partir en déclarant que sa mère pouvait lui avancer cette somme, mais qu’ils devront revenir dans quelques jours. Mais les agresseurs n’ont pas accepté, exigeant que la présumée victime prenne contact avec un proche pour obtenir la somme demandée. Après une quinzaine de minutes, le frère du plaignant est finalement arrivé avec Rs 2500. Un des suspects a pris l’argent mais l’a empêché d’entrer.

Malgré cette somme, les individus n’étaient que partiellement satisfaits. Ils ont alors passé une nouvelle fois le jeune homme à tabac. Avant de partir, le dénommé Vicenzo aurait ensuite ordonné au couple de s’agenouiller devant lui et de lui présenter des excuses. Mari et femme ont obtempéré. C’est alors que le suspect a attrapé les poignets des deux victimes, menaçant de les sectionner.

Dans une ultime tentative de sauver leur vie, le couple a repoussé les malfrats pour s’enfuir de la maison. Le jeune homme, blessé aux mains et aux pieds, s’est rendu à l’hôpital Nehru pour des soins. La police de Mahébourg a ouvert une enquête pour extorsion. Si le plaignant affirme ne pas connaître la raison de cette agression, les enquêteurs, eux, soupçonnent un règlement de compte.