• Les forces vives de la localité s’opposent à l’intention du gouvernement de construire un centre du MITD sur ce terrain

Les habitants de Beau-Vallon, de Mahébourg et des quartiers avoisinants sont sur le pied de guerre depuis qu’ils ont appris que le gouvernement a des projets autres que sportifs sur le terrain de foot de Beau-Vallon. Pour sensibiliser à l’importance de cet espace, ils ont organisé un festival de foot dimanche dernier. Le Kolektif Pou Sov Stad Beau-Vallon insiste pour que ce terrain, doté d’une pelouse verdoyante, reste à la disposition des habitants.

L’annonce du Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour un nouveau centre du Mauritius Institute of Training and Development (MITD) moderne à Beau- Vallon avait été chaudement applaudie par la majorité lors du discours du budget 2019-2020. Mais les habitants de la localité, eux, ont vite déchanté lorsqu’ils ont appris que le lieu choisi pour la construction de ce centre n’est nul autre que l’actuel « stade » de Beau-Vallon.

Une levée de boucliers qui a mené à une question parlementaire du député Ritesh Ramful, qui n’a fait qu’accroître la crainte des Mahébourgeois. « Ce terrain de foot appartenait au ministère de la Jeunesse et des Sports. On ne sait à quel moment il a été transféré au ministère de l’Education », dénonce Munso Korimbocus, membre du collectif. Ce dernier s’interroge sur le rôle du ministre Mahen Jhugroo, ministre du Logement et des Terres et député de la circonscription, à ce sujet.

« Ce qui nous a le plus choqué, c’est que la ministre de l’Education a dit que des deux terrains de foot actuels, le premier accueillera le bâtiment du MITD et l’autre comprendra des infrastructures sportives qui seront accessibles au public après les heures de cours, comme c’est le cas pour les autres infrastructures éducatives. Ce qui est révoltant car, contrairement à ce que nous avait laissé entendre Mahen Jhugroo, les infrastructures sportives ne seront pas pour les habitants de Mahébourg, mais pour les étudiants, et notre accès y sera limité. »

Afin de mobiliser les habitants du village, le Kolektif Sov Stad Beau-Vallon a organisé un festival de foot dimanche dernier, l’idée étant d’amener les gens à découvrir ce lieu, avec sa pelouse verdoyante – qui est « nettement mieux que celle du Stade George V » – et qui accueille, pour l’heure, les jeunes de trois écoles de foot de la région. « Le Premier ministre encourage les gens à faire du sport mais, paradoxalement, on est en train de prendre notre terrain de foot pour y mettre du béton. Ce n’est pas cohérent. De plus, avec tous les fl éaux qu’il y a de nos jours, que vont faire les jeunes s’ils n’ont plus de terrain où jouer ? C’est un crime contre la jeunesse de Mahébourg. »

Munso Korimbacus rappelle que l’ancien ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, avait aussi le projet d’un nouveau centre MITD à Mahébourg et qu’un terrain avait déjà été identifi é à cet effet entre Ville-Noire et Grand-Bel-Air. « Mais le présent gouvernement estime que le terrain n’est pas approprié. Si on veut un autre terrain dans le centre, on peut bien en acheter un sous la Compulsory Acquisition. Il y a plein de champs de cannes à l’entrée de Beau-Vallon. Comment le gouvernement at- il pu faire un chemin spécial pour mener à la Smart City d’Omnicane ? »

Ce dernier précise que le collectif n’est pas contre la construction d’un centre MITD moderne, mais qu’il n’est pas approprié de prendre le terrain de foot pour l’ériger. « Nous disons oui au centre MITD, qui serait une opportunité pour nos jeunes. Toutefois, cherchez un autre terrain ! » Le Kolektif Pou Sov Stad Beau-Vallon regroupe le Youth Network of Mauritius, le conseil de village de Beau- Vallon, Young Lion, le Mouvement bien-être de Cité La Chaux, Mahébourg Otantik ainsi que des “community leaders” de la localité.