La retransmission en direct des travaux à l’Assemblée nationale sera un élément dissuasif aux incidents. C’est ce qu’estime le chief whip, Mahen Jhugroo. Il s’est également dit en faveur de l’introduction du kreol au Parlement. L’introduction du Live Coverage est pour lui un moment historique.
« Nous franchissons une étape importante dans notre démocratie » a déclaré Mahen Jhugroo. Il devait saluer le Premier ministre « qui a une fois de plus montré qu’il est un homme de parole. Il n’aura fallu que cinq mois au PM pour proposer la composition d’un Select Committee ». Cette motion est selon lui « yet another milestone in the continuum of achievements of the Prime minister, that is the reinforcement of the democracy ».
Pour le chief whip, « nous sommes en train d’écrire l’histoire à travers l’introduction de ce Live Coverage ». Il devait commenter : « Cela n’aurait pu être possible sous l’ancien gouvernement ; le Premier ministre n’y a jamais été en faveur. Il était rarement présent à l’Assemblée. Je pense qu’il avait d’autres priorités avec la série de scandales qu’il y a eue ».
Ce pas « historique » franchi, Mahen Jhugroo a estimé qu’il importe de « réfléchir à l’introduction de la langue kreol au Parlement ». Aujourd’hui, selon lui, « avec les radios privées, les Mauriciens sont à l’aise pour s’exprimer en kreol ». Dans le passé, dit-il, « les Mauriciens n’avaient pas les moyens d’avoir accès aux sessions parlementaires car seule une partie était rapportée dans la presse ». Cette motion aidera le pays à prendre un « step forward ».
La retransmission en direct pourra par ailleurs selon le chief whip être « un dissuasif aux incidents tels les récents au sein de l’hémicycle avec pour toile de fond l’insatisfaction déclarée de certains collègues vis-à-vis de la MBC. La MBC utilisera cette retransmission en direct pour les remettre eux-mêmes sur les rails ».