Le présent gouvernement fait montre de cohérence dans sa politique de soutien aux personnes les plus vulnérables de la société mauricienne, a soutenu le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, lors de son intervention hier soir dans les débats sur le budget 2017-2018. Faisant référence au secteur tombant sous sa tutelle, Mahen Seeruttun a salué les mesures d’accompagnement des planteurs, la mise en place d’un Biotechnology Institute, le développement du bio-farming et l’introduction d’un Annual Identification System pour le cheptel local.
« Une des priorités du gouvernement est d’améliorer le pouvoir d’achat de la population », soutient Mahen Seeruttun. Il a expliqué que le gouvernement a, entre autres, augmenté la pension de vieillesse et l’allocation pour les personnes handicapées, accordé des taux de compensation supérieurs à ceux de l’inflation, revu les tarifs d’eau et d’électricité, accordé des facilités aux parents pour l’étude de leurs enfants, réduit le prix du gaz ménager. « Tout cela pour montrer qu’on est cohérent dans notre politique d’aide aux personnes vulnérables », a commenté le ministre.
Mahen Seeruttun estime que le Premier ministre et ministre des Finances a présenté un « Budget for all Mauritians ». Il soutient que le taux de croissance est en hausse, que le chômage est en train de fléchir, que l’investissement privé reprend une courbe ascendante, bref que le gouvernement se montre facilitateur et que l’environnement économique s’améliore.
Passant en revue les performances des différents sous-secteurs agricoles, le ministre, se référant à l’industrie cannière, a fait ressortir que l’abolition des quotas en septembre 2017 par l’Union européenne « represents a major threat » pour nos exportations sucrières. Il souligne que le gouvernement a adopté plusieurs mesures pour soutenir les planteurs et note, avec soulagement, que le prix du sucre en 2016 (Rs 15 550 la tonne) a été supérieur à celui de 2015 (Rs 13 160). Des mesures ont été introduites en vue d’encourager les planteurs à ne pas abandonner la culture de la canne. De plus, une étude sur l’utilisation de la biomasse pour la production énergétique sera bientôt complétée, alors que les planteurs bénéficient également de l’assistance de l’unité de mécanisation agricole.
Mahen Seeruttun a parlé des efforts en matière de recherche dans le secteur agricole. Il a annoncé la création d’un Biotechnology Institute, le développement de la bio-agriculture. Par ailleurs, il a annoncé le lancement, en octobre 2017, de l’appel d’offres pour la construction d’un National Wholesale Market. Le ministre s’est aussi réjoui de la hausse de la production de thé, annonçant qu’un entrepreneur de Chine serait intéressé à racheter l’ancienne usine de Dubreuil pour la production de thé vert. Il a en outre indiqué qu’un « contingency plan » sera préparé pour une meilleure protection du cheptel local contre les maladies.
Le ministre a annoncé qu’un plan directeur de réhabilitation du Jardin de Pamplemousses sera prêt bientôt et que les autorités feront appel à consultant en aménagement paysager pour préparer un plan d’embellissement de l’autoroute.