JOCKEY: FRANCOIS HERHOLDT (SA). ENTRAÎNEUR: SHAILESH RAMDIN
PERFORMANCES 2012 : 120 ENTREES, 5 VICTOIRES, 42 PLACES. RANG : 12E. PRIX REMPORTES : RS 2 053 000

Dernier en 2012, c’est un résultat peu reluisant que n’importe quelle écurie ne voudrait obtenir à la fin d’une saison. C’est ce qui advint à l’écurie Mahess Ramdin qui voudra sans nul doute laisser cette peu envieuse dernière place à un autre établissement.  Ce qui nous fait dire que l’écurie M. Ramdin est appelée à faire mieux cette fois.
Pour mieux faire, il faut impérativement avoir les outils nécessaires pour mener à bien sa barque. A cet effet, on note l’arrivée de sept nouvelles unités. Trois compétiteurs l’ont rejoint en provenance des écuries R. Gujadhur et Henry mais elle a aussi perdu trois chevaux.
Ce qui fait que les choses s’annoncent aussi difficiles que la saison dernière. Mais Shailesh Ramdin n’est pas homme à se laisser abattre. S’il est conscient de la dureté de la tâche qui l’attend, il pense néanmoins que son étabissement remportera plus de victoires cette saison.
Parmi les nouveaux, on pense à Silver Dice et à Stunning Tiger. Le premier nommé est à Maurice depuis l’année dernière et a eu tout le temps pour s’acclimater aux conditions locales. L’autre pourrait être le représentant de l’écurie dans la Duchesse. Beau Bois n’est pas un mauvais cheval tout comme Celestial Wind.
Pour ce faire, il compte beaucoup sur les nouvelles unités qui sont venues renforcer son effectif et aussi sur celles qui ont suivi Jean Michel Henry et ses amis. Il faut souligner que certains nouveaux avaient initialement pris la direction de l’écurie Serge Henry avant de virer de bord. Toujours en ce qui concerne les nouveaux chevaux, ils sont pas moins de cinq qui sont en attente d’être embarqués vers Maurice.
En ce qui concerne les anciens, Darcy’s Arcy est toujours bien dans sa peau alors qu’on a senti un léger mieux du côté de Mathafa.
Pour revenir à la saison 2012, on notera en premier que l’association avec Rye Joorawon ne marcha pas comme on pouvait s’y attendre. Ce qui fit que l’écurie se retrouva sans jockey attitré pendant la majeure partie de l’année.
Cette saison, les choses devraient être toutes autres avec la venue de François Herholdt qui revient à la charge après avoir «quelque part purgé une année au purgatoire». Le Sud-Africain, qui avait chuté lourdement au début de l’année, a repris le chemin de la compétition et a même accroché une victoire il y a quelques jours. Cependant, il ne sera pas sur place durant les trois premières journées vu que l’écurie n’aura pas suffisamment de chevaux prêts pour être alignés.
C’est ainsi qu’on ne devrait pas s’attendre à voir les chevaux de l’établissement briller durant les premières journées mais il n’en demeure pas moins vrai qu’on peut s’attendre à une surprise.