Plusieurs cas d’infections virales des mains, des pieds et de la bouche chez les jeunes enfants ont été diagnostiqués à l’hôpital Apollo Bramwell. Due à un virus, le Coxsackie AI 16, ces pathologies sont contagieuses. C’est ce qu’indique le Dr Faeza Soobadar, Consultant-pédiatre en néonatologie dans cet établissement de Moka. « C’est une infection bénigne », explique la pédiatre, « mais elle provoque des malaises et des éruptions cutanées ». Le virus en cause provoque des flambées épidémiques chaque année dans les pays du sud-est asiatiques, en particulier au Vietnam et à Singapour.
Avant que n’apparaissent les premiers symptômes l’enfant ne se sent pas très bien un jour ou deux, puis apparaît une forte fièvre, un mal de gorge rapidement suivis par des petits boutons et ensuite des ulcérations dans la bouche, explique le Dr Soobadar. La maladie a affecté la peau dans deux à trois cas, note la pédiatre, entraînant de petites grosseurs de quelques millimètres de diamètre sur les mains et les pieds. La pédiatre explique également qu’après l’apparition d’ulcérations dans la bouche, des tâches se développent sur la peau. Celles-ci sont parfois observées également sur les jambes, les parties génitales et les fesses mais plus rarement sur d’autres parties du corps. Semblables à la varicelle, elles sont moins marquées et ne démangent pas.
Cette infection, indique le Dr Soobadar, atteint plus communément des enfants de moins de 10 ans. Il arrive que les adultes et des enfants plus âgés en soient affectés mais c’est sous une forme plus atténuée que chez les enfants de moins de dix ans. Néanmoins le Dr Soobadar rassure les parents. « La fièvre, les tâches et le mal de gorge disparaissent après quelques jours alors que les ulcères buccaux peuvent être douloureux et durer plus d’une semaine », affirme-t-elle. Toutefois, dans des cas rarissimes le virus en cause peut affecter les poumons, le cerveau ou le coeur et entraîner la mort.
La période d’incubation de l’infection dure trois à cinq jours. « Cela signifie qu’après avoir été infecté par une autre personne, le patient n’aura des symptômes qu’après trois à cinq jours », explique la pédiatre. Le virus se transmet dans l’air par la toux, l’éternuement. « Les enfants, dit-elle, peuvent être encore infectés pendant plusieurs semaines car le virus peut être trouvé dans les selles plusieurs semaines après la disparition des symptômes. »
Pour réduire les risques de contracter l’infection, la pédiatre recommande d’adopter des règles d’hygiène pour toute la famille. Les mesures de précaution sont : s’assurer que les enfants se lavent bien les mains, se couvrir le nez et la bouche quand l’on tousse ou éternue, se servir de mouchoirs jetables, se laver les mains après avoir changé les couches, laver la literie et les serviettes de bain à l’eau chaude. Il vaut mieux ne pas se servir des mêmes tasses, couverts, serviettes de personnes infectées et d’éviter de percer les ampoules sur la peau car le fluide qu’elles contiennent est aussi contaminant.