Suite à une demande de consentement de Silver Sports Ltd, pour opérer une maison de jeux à environ 25 mètres de l’église Sainte Famille, sise à Chemin La Gare, Rose-Belle, le curé de la paroisse Notre Dame du Refuge, Jocelyn Patient, a écrit à l’Assistant Commissaire de Police ainsi qu’au Conseil de District de Grand-Port pour dire sa désapprobation totale. Il y énumère plusieurs raisons.
Dans une lettre datée du 21 janvier 2016, Silver Sports Ltd demande au curé de la paroisse Notre Dame de Refuge son consentement pour la mise en opération d’une maison de jeux dans un local sis à Chemin La Gare, Rose-Belle. Toutefois, le curé et les paroissiens expriment leur désaccord complet. Le père Jocelyn Patient souligne que le local en question se trouve à seulement quelque 25 mètres de l’église, « qui est un lieu de prières où les fidèles viennent se recueillir à n’importe quel moment de la journée. De fait, le silence et la tranquillité sont de mise dans cette zone ». Selon le prêtre, la foule qu’attireront les paris en période de courses hippiques « dérangera certainement les cérémonies telles les funérailles, les mariages, les messes et autres prières, qui se tiennent plusieurs fois les jours de semaine comme les week-ends ».
Mais, outre ces raisons, le père Patient fait ressortir que nombre d’enfants et de jeunes utilisent cette rue quotidiennement et « alors que l’Église ne cesse de sensibiliser les fidèles aux dangers des fléaux de la société tels la drogue, l’alcool et les jeux », ce projet, constituerait, selon lui, un contre-exemple même de ce que prône l’Église. De plus, rappelle le curé, « le gouvernement présent lui-même s’est engagé à lutter contre une ‘nation zougader’ ».
Jocelyn Patient met par ailleurs en avant que l’endroit est « déjà très fréquenté en jours de semaine de même que durant le week-end. Il y a l’école pré-vocationnelle, un bureau du ministère de l’Éducation, un bureau de la Road Development Authority, un centre de santé, une branche du ministère de l’Agro-Industrie, un arrêt d’autobus, la présence constante de taxis marrons en dépit des nombreuses plaintes transmises auprès des autorités, école pour les handicapés… Tout cela génère déjà un gros embouteillage dans cette rue au quotidien et nécessitant l’intervention de la Police ». De surcroît, selon le curé, « l’aire de stationnement disponible devant le local où l’on veut opérer cette maison de jeux n’est pas suffisamment spacieuse pour recevoir les nombreux véhicules et motos qui seront présents durant les heures d’opération. Ce qui rendra le trafic encore plus dense ». Le curé et les paroissiens plaident pour qu’une telle maison de jeux n’opère pas dans cette rue.