Après les clameurs de la Coupe d’Or, mais aussi la grogne de certains, c’est un 1650m avec seulement sept partants qui est au menu de la 37e journée. Il y a de quoi se poser des questions sur l’élaboration des fixtures, surtout par ceux concernés par l’organisation des paris et le public turfiste, tandis que du côté du Mauritius Turf Club ces programmations n’ont aucune incidence néfaste sur les revenus, même si la carte ne présente que 61 engagés. Cela dit, cette 6e épreuve, vu les engagés, pourrait être l’occasion pour Kalinago de renouer avec le succès.
L’écurie Rameshwar Gujadhur engage deux représentants et, comme attendu, le jockey sera en selle sur Posse Comitatus, Ashanti Gold ayant été confié à l’apprenti Niven Marday pour bénéficier d’une remise de 3 kg. Ce qui peut faire penser que cet établissement jouera sur deux flancs, l’un avec le gris Ashanti Gold à l’avant et Posse Comitatus au finish, tout en essayant de rester proche de la tête de la course. Il pourrait cependant se retrouver avec le nez au vent et ainsi ne pas avoir le rendement auquel on peut s’attendre en fin de parcours. Sur le papier, on pourrait préférer Posse Comitatus, mais les conditions de la course pourraient plutôt jouer en faveur d’Ashanti Gold.
S’il y a un cheval qui sera mieux placé que Posse Comitatus, c’est bien Kalinago. Ce dernier avait déçu à sa dernière tentative et son entraîneur a jugé logique de revoir sa valeur à la baisse. Il retrouve ainsi un lot qui devrait être à sa portée. De son numéro 3, il devrait facilement trouver une position sur les barres et faire la différence dans la ligne droite. Espérons que Rye Joorawon ne laissera pas passer l’occasion et sera à la hauteur de la confiance placée en lui pour faire oublier sa course de dimanche dernier sur Man To Man.
On aurait pu accorder une chance de victoire à Bottom Dollar si on était convaincu qu’il y aurait un très bon rythme dans la course. Souvent lent au départ, il pourrait se retrouver avec un double handicap si jamais le meneur peut réduire la course à un sprint. On a accordé une chance d’outsider à Bay Of Bengal, qui semble encore posséder une marge de progrès et qui devrait être bien servi par la distance rallongée. Il a donné un aperçu de son degré de forme à l’entraînement cette semaine et on ne peut pas l’ignorer.
Notre favori pour la victoire reste Kalinago.
Les autres courses
Yoda Man pour ouvrir la voie de la 37e

1. C’est sans nul doute Yoda Man qui se pose comme le cheval à battre dans cette épreuve d’ouverture. Il a hérité d’une très bonne ligne, — la première — et se trouve dans de très bonnes dispositions. Il n’aura qu’à conserver la corde sans être bousculé avant d’émerger dans la ligne droite. Cependant, dans cette valeur, la régularité n’est pas le fort des chevaux qui s’y trouvent. Ils sont nombreux à pouvoir sortir la tête de l’eau, à commencer par Billy Bojangles, qui retrouve un lot où il devrait être plus à l’aise, sans oublier que le parcours réduit devrait mieux le servir. Il est à prendre au sérieux, d’autant qu’il a laissé une bonne impression mardi matin à l’entraînement. Van Der Scaler devrait mieux faire que lors de sa dernière sortie. Son jockey sait maintenant qu’il n’aime pas être bousculé dans la partie initiale. Il devrait néanmoins espérer à pouvoir bénéficier d’un bon rythme pour faire sentir sa présence. Allet aligne Destiny’s Tale et Joyful. La dernière course de ce dernier doit être ignorée car la tactique adoptée ne fut pas la bonne. Il en a néanmoins profité pour perdre deux points en valeur et cela mérite d’être pris en considération au moment de faire les combinaisons.
2. On en a quelque part marre de ces épreuves de 1000m. Si certains doivent faire avec, d’autres la boudent carrément, surtout quand ce sont les chevaux classés au bas de l’échelle qui sont concernés. Lord Al, cheval de réserve la semaine dernière, a pu trouver une place cette fois. Il va sans dire qu’avec sa première ligne, ses chances de l’emporter sont existantes. Il pourrait avoir à compter avec Captain’s Cronicle, qui est mieux placé que lui et qui a été confié à Rye Joorawon. On doit considérer que Smitten puisse également lutter pour la victoire. Il se fera un malin plaisir à venir animer la ligne droite finale si jamais on assiste à une lutte à l’avant dans la partie initiale. L’autre cheval qui paraît capable de s’immiscer dans le quarté est Win A Million, qui portera une charge raisonnable. Il est à noter que Catch The Gers renoue avec la compétition après plus de cinq mois d’absence et ne peut être complètement écarté.
3. Si on regarde de près les engagés de The Villiers Cup, on trouve qu’ils se tiennent de près. On pense néanmoins que New Star est le plus régulier du lot. Souvent trop en retrait dans un parcours, il n’est pas parvenu à combler tout son retard. Son entraîneur a décidé de le faire porter des side winkers pour être plus concentré. Et comme le champ ne comporte que sept chevaux, il ne devrait pas être loin de la tête de la course. On le croit en mesure d’avoir le dernier mot. Salute The Saint est aussi régulier et s’est imposé dans une valeur supérieure. Il donne l’impression d’avoir été spécialement préparé pour cette course. Sa bonne ligne devrait lui permettre de bien se placer durant la course. Il devrait faire l’arrivée. Du côté de l’écurie Gujadhur, on peut penser que l’absence de Pont D’Avignon pourrait jouer en leur faveur et que New Star n’est pas aussi bon que son compagnon d’écurie. Il est aussi à prendre au sérieux, d’autant qu’il retrouve une valeur inférieure. Rulerofmyheart, qui avait précédé Brandewyn lors de la course remportée par Pont D’Avignon, reste un candidat pour le quarté, tout comme La Foce, le premier partant de Shirish Narang, qui aura à coeur de démarrer sa campagne avec une réussite.
4. Encore un champ restreint, serait-on tenté de dire. Des huit engagés, on trouve que certains n’ont pratiquement aucune chance de l’emporter. On prend le risque d’accorder moins de chance à Sylvester et Don’t Say Don’t, ce qui nous fait que cinq candidats pour la victoire. Avec une remise de 4 kg, on pense que Joe’s Legacy essaiera de se porter en tête tout en pensant pouvoir résister à ses poursuivants. Elusive Love, lui, avec Dinesh Sooful en selle, pourrait aussi être tenté à imposer sa loi. Sauf qu’on trouve qu’il essaiera de réduire la course à un sprint car on le croit plus performant sur 1365m que sur 1400m. Mais si jamais il peut obtenir un bon rythme, il faudra compter avec lui. La candidature de Constellation ne doit pas être négligée. Il se retrouve une nouvelle fois à un niveau inférieur et démarre de la première ligne. S’il est dans les mêmes dispositions que la majorité des chevaux de son écurie, il peut faire mouche. Kapiti Coast s’était retrouvé en épaisseur dans l’emballage final à sa dernière sortie et on le voit obtenir un meilleur parcours cette fois. Colour Of Courage devrait être dans le même cas. S’il reste mal placé au départ, il pourrait néanmoins se positionner dans le dos d’un adversaire pour ne pas se retrouver avec le nez au vent. C’est un cheval qui progresse de course en course. Il s’est bien adapté à ses nouveaux harnachements et sa tendance à prendre un mauvais départ semble derrière lui. On le place comme favori pour l’emporter.
5. C’est sans doute la course qui devrait être la plus disputée et où la tactique des uns et des autres sera primordiale. Il est aussi possible qu’au final ce soit un autre qui en tire profit. La prise de la position tête et corde sera d’une extrême importance, surtout du côté de l’écurie Foo Kune, qui aligne deux chevaux. Avec Forest Panther comme porte-drapeau, il va sans dire que Liam se positionnera aux avant-postes pour ne laisser à aucun adversaire le soin de mener le peloton. Au cas échéant, il pourrait être tenté de piéger ses poursuivants si jamais il n’est pas inquiété à l’avant. Nordic Warrior, vainqueur de ses trois dernières courses, pourrait cette fois être contraint à venir au finish. On ne croit pas que les ordres seront de prendre les devants par tous les moyens. Il a paru plus maniable qu’il ne l’avait été lors de son premier succès et il peut s’imposer. Il serait bon de souligner qu’il monte nettement en valeur et pourrait avoir à se surpasser. Pour en revenir à Forest Panther, sachez qu’il porte des oeillères pour la première fois au Champ de Mars et le pire serait qu’il se montre ardent dans le parcours. Rear Admiral, lui, porte des visières. Nanti du numéro 2 au départ, il devrait une fois encore obtenir la meilleure position possible. Jamais surclassé, il peut toujours hausser son niveau pour renouer avec un succès qui le fuit depuis le début de la saison. Unbridled Joy est un autre candidat pour faire partie du peloton de tête. Au cas où Liam se montre plus rapide, il aura à lutter avec Rear Admiral pour se positionner dans le sillage du meneur. Il ne faut pas oublier la présence d’Istiqraar, qui revient à la charge et dont la course de dimanche dernier semble restée en travers de la gorge de son entraîneur. Après analyse, on préfère les chances de Western Jet, qui pourrait être servi par les conditions de la course. On trouve qu’il aurait pu l’emporter à sa dernière sortie. S’il se montre moins ardent, on le croit en mesure d’avoir le dernier mot.
7. On s’attend à assister à une lutte entre Nothing Compares et Ruby King dans cette épreuve. La clé de la réussite semble entre les mains de l’écurie Merven avec Mountain Thunder à l’avant et dont la tâche sera de faire front à toute tentative d’un adversaire pour un coup tactique. Peut-on penser que si Mountain Thunder n’est pas inquiété à l’avant, il pourrait jouer un mauvais tour aux favoris ? On serait plutôt tenté à répondre par la négative. Mais compte tenu que les chevaux de l’écurie Merven sont dans une forme resplendissante ces dernières semaines, on se doit d’accepter que rien n’est impossible. Always Flirting, sur 1400m et dans une valeur inférieure, pourrait démarrer vite pour faire que Mountain Thunder soit contraint à sortir de son pas. On ne sait cependant s’il s’attellera à cette tâche sans pour autant puiser dans ses réserves. Ruby King ne se manifestera qu’au finish. Il a déjà démontré qu’il a sa place dans la valeur du jour. C’est à ses adversaires de lui rendre la tâche plus difficile, comme démarrer en même temps que lui pour le forcer plus vers l’extérieur. On considère Nothing Compares comme le candidat idéal pour le pousser dans ses derniers retranchements. Attention à Traianius, qui préfère aussi démarrer au même stade que les favoris.
8. Les circonstances de course avaient joué en défaveur de Divine Crusader lors de la 30e journée, quand il avait été gêné à 600m de l’arrivée. Sa première ligne lui donne le droit d’espérer se retrouver en tête ou, à défaut, de se placer dans le sillage du meneur et attendre le moment propice pour passer à l’action. Son adversaire dans la course à l’avant devrait être Makes Me Wonder. Mais si le cheval de l’écurie Perdrau impose un bon rythme, on voit mal celui de Patrick Merven tenter quelque chose avant l’emballage final. Aspen Emperor a déjà montré du pas, mais il ne semble pas pouvoir se propulser dans le fauteuil de meneur. Il lui sera toujours possible de suivre de près ou un peu plus en retrait, dépendant du tempo de l’épreuve. Il pourrait se contenter d’un accessit. La candidature de Cula sur le parcours étonne quelque peu, surtout si on tient en ligne de compte que le rythme pourrait ne pas lui plaire. Blaze Of Noon revient après quelques semaines de repos et a paru plus affûté. Fort de la remise de son apprenti, on peut s’attendre qu’il coure en progrès et accroche une place.