Le voeu de l’école primaire de Grande-Rivière-Sud-Est (GRSE) a été exaucé. L’école est la grande gagnante de l’édition 2015 du concours “Make a Wish”, organisé par la Mauritius Comemrcial Bank (MCB) à l’intention des écoles primaires du pays. Comme souhaité, l’école est dotée, depuis jeudi dernier, d’un musée flambant neuf qui retrace la riche histoire de son village.
La genèse de ce musée flambant neuf a débuté après que la GRSE Government School avait formulé à la MCB un voeu qui consistait en une étude sur l’héritage historique du village et de l’école – un bâtiment de l’époque coloniale – et la mise en place d’un “musée de classe”.
La conception et la réalisation du musée scolaire ont été implémentées grâce aux éléments de l’étude des faits historiques et de l’évolution du village obtenus par l’Université de Maurice (UoM).
Le musée fait la part belle aux piliers économiques et sociaux du village depuis l’époque hollandaise à ce jour, nommément le commerce du bois d’ébène, la pêche, le tourisme et la canne à sucre. Le village a été fondé par les Hollandais qui ont habité l’île de 1638 à 1710. Il avait été baptisé Groote River (Grande Rivière) et était le centre de l’exportation du bois d’ébène. Le bois d’ébène était entreposé au village avant d’être embarqué à bord de navires de la Dutch East India Company à destination d’Europe via le Cap de Bonne Espérance. Du reste, un morceau de bois d’ébène peut être admiré, voire touché à l’intérieur du musée. Le village et sa rivière doivent leur nom actuel (Grande Rivière Sud-Est) aux Français, qui ont colonisé Maurice de 1715 à 1810.