Stress, fatigue, gueule de bois… on a tous expérimenté, un jour ou l’autre, la terrible douleur que peut être un mal de tête, appelé aussi céphalée. Près d’une personne sur 2, âgée entre 18 et 65 ans déclare être sujette à des maux de tête, terme générique désignant toute douleur, quelle qu’elle soit, ressentie au niveau de la boîte crânienne. Les femmes sont trois fois plus touchées par ces céphalées désagréables, voire handicapantes. A l’origine, tout un éventail de causes allant de la fatigue au stress en passant par la prédisposition génétique ou encore les hormones. S’il existe plus d’une centaine de maux de tête différents, sachez que vous pouvez agir sur certains éléments déclencheurs, souvent méconnus, mais prévisibles.
La chaleur
Chez de nombreuses personnes, les risques d’avoir un mal de tête augmentent avec une hausse de température. Des scientifiques soutiennent que chaque augmentation de 3°C fait grimper les risques des maux de tête de 7,5%. D’où les précautions à prendre en cas de forte chaleur, soit, boire beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation. Évitez aussi de boire tout ce qui peut vous déshydrater, comme le café, l’alcool et les boissons chargées de sucre. Tenez-vous-en à de l’eau pour obtenir les meilleurs résultats. Il est aussi important de rester à l’ombre.
De fortes odeurs
S’il arrive, chez certains, que de fortes odeurs désagréables causent des maux de tête sévères, les bons parfums peuvent aussi avoir les mêmes effets. Souvent, ceux qui en souffrent sont sensibles aux odeurs de la peinture, de la poussière, du parfum, des fleurs, etc. La science ne sait pas encore suffisamment pourquoi les odeurs stimulent si fortement le système nerveux. Ce qui est sûr, c’est que ces personnes doivent à tout prix aérer au plus vite l’endroit où elles se trouvent, afin d’éviter tout malaise.
Les accessoires des cheveux
Le style de coiffure peut provoquer un mal de tête. Une queue de cheval serrée ou une barrette trop lourde peut tendre le tissu du cuir chevelu et donner mal à la tête. Bandeaux, tresses et chapeaux serrés peuvent avoir le même effet. Si cela vous cause une douleur, défaites les queues de cheval ou les tresses serrées et laissez vos cheveux en vrac.
Les exercices physiques
La céphalée à l’exercice est assez fréquente chez les sportifs, notamment pendant la course à pied, la natation, le cyclisme. Elle affecte plus souvent les hommes que les femmes et est habituellement de courte durée (entre quatre et six heures). Cela, du fait que le stress physique gonfle les vaisseaux sanguins dans la tête et dans le cou et crée une pression élevée. Pour ceux qui sont sensibles aux maux de tête, ceci arrive le plus souvent après un jogging ou une séance de musculation intense. Dans ces cas, il est recommandé d’éviter des exercices vigoureux. Ralentissez le rythme pour que les vaisseaux sanguins fonctionnent normalement.
La mauvaise posture
S’asseoir inconfortablement sur une chaise, penché en regardant un écran trop élevé ou trop bas et en tenant un téléphone entre l’oreille et l’épaule peut augmenter la tension dans les muscles du cou et la tête. Cette posture est aussi un moyen fiable d’avoir des maux de tête. Si vous souffrez souvent de ce type de mal de tête, il est conseillé de modifier votre espace de travail.
Le patron
Eh oui, les supérieurs ont souvent le don de littéralement provoquer les maux de tête chez leurs employés. Avec chaque augmentation du niveau de stress, notre corps devient sensible à la céphalée de tension ou à la migraine. Alors, devant les ordres du patron, restez zen. Certes, le travail devra être fait, mais dites-vous que vous serez plus productif si vous ne vous prenez pas la tête. Relax!
Le fromage
Selon certaines recherches scientifiques, le fromage blanc, la feta, la mozzarella, le parmesan et toutes sortes de fromages contiennent un ingrédient appelé tyramine, qui est le principal responsable des maux de tête. La tyramine est créée lors de la décomposition d’un certain type de protéines. Plus un fromage est âgé, plus il contient de la tyramine. C’est la raison pour laquelle, il ne faut pas abuser de cet ingrédient, car même si succulent, peut laisser une céphalée, pas du tout agréable…
Le vin rouge
Le vin rouge contient également de la tyramine hostile. Et comme l’alcool accélère le flux sanguin vers le cerveau, les conséquences sont pires. Vous risquez de souffrir de maux de tête en buvant du vin rouge. L’idéal est de le laisser décanter au préalable : cela permet au soufre de s’oxyder, ce qui limite le risque de douleurs. Sachez également que les vins blancs et autres vins pétillants (mousseux…), sont fréquemment mal tolérés. Évitez de même, si possible, de boire du champagne de mauvaise qualité. Mais surtout, soyez raisonnable sur les quantités…
Les produits contenant de la viande
Si vous êtes sujet à des maux de tête, supprimez les produits qui contiennent de la viande de votre liste de repas. Non seulement ils appartiennent à la liste des produits avec la tyramine, mais ils contiennent aussi plus de nitrates. Ces additifs peuvent, chez certaines personnes, agir en augmentant le flux sanguin vers le cerveau. Il en résulte une douleur qui est ressentie de façon symétrique des deux côtés de la tête à la différence de la migraine classique qui se produit sur un seul côté.
Sauter des repas
Les maux de tête qui sont causés par la faim ne sont pas très évidents, parce qu’ils commencent avant même de sentir la faim. Le problème réside dans la chute du taux de sucre dans le sang. Mais ne pensez pas que vous allez résoudre ce problème en mangeant une barre de chocolat. En fait, après une forte consommation de sucre, il risque de tomber encore plus bas.