Plusieurs femmes entrepreneurs ont participé hier et ce matin à une expo-vente au Port-Louis Waterfront. L’initiative revient au National Women Entrepreneur Council en collaboration avec la Barclays Bank. « Il faut renforcer l’entrepreneuriat féminin », a déclaré sa Chairperson Maya Chetty. La ministre de l’Égalité des Genres Mireille Martin a quant à elle rappelé les objectifs du NWEC en précisant que 800 femmes ont été formées cette année à l’entrepreneuriat.
Artisanat, bijouterie, alimentation, vêtements… Les femmes entrepreneurs se sont donné rendez-vous hier et ce matin au Port-Louis Waterfront pour démontrer leur savoir-faire. À cette occasion, la ministre de l’Égalité des genres a fait état des objectifs du National Women Entrepreneur Council (NWEC), organisateur de l’expo-vente. Mireille Martin a indiqué que 800 femmes ont reçu cette année une formation en entrepreneuriat et qu’une centaine d’entre elles ont réussi à lancer leurs petites entreprises.
Le NWEC, a, pour sa part, rappelé sa Chairperson Mala Chetty, est une institution phare qui tombe sous l’égide du ministère de l’Égalité des genres.
« Le NWEC a pour objectif de soutenir les femmes entrepreneurs dans la création et le développement de leur entreprise. Créer un business est une chose, mais le faire grandir et devenir sustainable en est une autre », a expliqué Mala Chetty. Elle a aussi parlé du rôle du NWEC, qui est d’apporter le soutien nécessaire aux entrepreneures en termes de formation et d’information pour qu’elles puissent développer leurs talents en création d’entreprise et des liens avec les institutions nationales.
Pour la Chairperson, il est plus que temps que l’entrepreneuriat féminin devienne un secteur durable. Pour ce faire, le NWEC a déjà mis en place un système d’accompagnement.
« L’accompagnement des entrepreneures par le NWEC se présente sous différentes formes selon les secteurs et le stade de développement de l’entreprise. Les entreprises nouvellement créées, de préférence dans un secteur innovant, peuvent faire une demande d’hébergement en incubateur. Un soutien logistique et stratégique leur sera accordé. De plus, ces entrepreneures sont accompagnées “handhold” pendant le premier stade de leur évolution », a dit Mala Chetty.
L’entrepreneuriat féminin, a estimé Mme Chetty, a pris un nouvel essor grâce aux efforts conjugués de toutes les institutions gouvernementales qui ont mis à la disposition des entrepreneures « une armada de facilités en termes de formation, d’information et de soutien financier ». Elle a par ailleurs remercié la Barclays Bank, qui a répondu favorablement à l’appel du NWEC pour soutenir le secteur de l’entrepreneuriat que ce soit en termes de renforcement de capacité à travers des formations ou de l’organisation d’événements. Il est clair, selon Mala Chetty, qu’il y a une prise de conscience sur la nécessité de renforcer l’entrepreneuriat féminin. « Ce secteur a pris du retard… Nous sommes ainsi sensibles à la contribution de tous nos sponsors à développer les talents des femmes entrepreneurs. »