« Mince ! J’ai encore oublié mes clés à la maison ! » — « Encore ? T’as un Alzheimer ? ». Cette scène, vous l’avez forcément vécue. Et à partir d’un certain âge, l’idée d’une possibilité d’Alzheimer, vous aura forcément fait courir un frisson dans le dos.
On s’inquiète et on se demande si ces symptômes ne correspondent pas aux premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer. En fait, on ne sait pas tout — loin de là, sur les causes de la maladie d’Alzheimer. Les médecins savent qu’il s’agit de la destruction progressive et inéluctable d’une petite zone du cerveau, l’hippocampe.
L’hippocampe se situe dans le lobe temporal de notre cerveau. C’est notre « centre mémoire ». C’est aussi grâce à lui que nous pouvons nous déplacer correctement dans notre environnement. Dans le cas d’une maladie d’Alzheimer, c’est la première partie du cerveau à être atteinte. C’est la raison pour laquelle, les premiers signes de la maladie vont être des troubles de la mémoire !
Petit à petit, cette zone du cerveau est détruite. Progressivement, les cellules nerveuses meurent. Les neurones dégénèrent. Par ailleurs, parmi les causes de la maladie d’Alzheimer : des plaques séniles se forment à des endroits spécifiques du cerveau.
Une prise en charge, un traitement suffisamment précoce, peuvent en ralentir l’évolution. Il y a des signes qui ne trompent pas. Des signes précoces qui vont être remarqués par l’entourage de la personne atteinte.